La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Darina Al-Joundi

Ouvrage chroniqué

Le Jour où Nina Simone a cessé de chanter
de Darina Al-Joundi , Mohamed Kacimi
2008
Face à l’embrasement idéologique de l’Orient, au gré des confessions de la comédienne libanaise Darina al-Joundi, la plume de l’écrivain et dramaturge Mohamed Kacimi dégoupille l’inaliénable grenade du rire. En exergue de la préface de L’Orient après l’amour, une citation du conteur Rabbi Nahman - « Plus les temps seront durs, plus notre rire sera fort » - donne la mesure d’une épopée littéraire à taille humaine. Enfant algérien qui n’a pas « connu d’aubes », Mohamed Kacimi entraîne le lecteur au rebours d’un itinéraire que ponctuent, entre autres, l’indépendance algérienne, le « redressement révolutionnaire » de Boumédiène en 65, la première guerre du Golfe et le conflit israélo-palestinien. De son enfance hantée par le charisme d’un grand-père cheikh et la « psalmodie incessante du verbe...
Jérôme Goude
juin 2008
Le Matricule des Anges n°94