La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur David Albahari

Ouvrages chroniqués

Sangsues
de David Albahari
2009
En deux ouvrages enfumés, l’auteur serbo-canadien David Albahari se joue du néant. Métaphysique et burlesque. On n’est jamais seul quand on est schizophrène. David Albahari n’est pas seul, même si la solitude l’envahit souvent. Il est écrivain, c’est-à-dire capable de rendre compte de toutes les voix en lui. « Quatre âmes dans un corps, je n’aurais jamais songé à une chose pareille. Je ne m’en sortais pas avec celle que j’avais, comment aurais-je donc fait si j’en avais eu plusieurs ? » (Sangsues). David Albahari pourrait être schizo, puisqu’il habite doublement la maison des muses, étymologiquement : la mosaïque. Premièrement, en tant qu’artiste, deuxièmement parce qu’il est issu d’un...
Dominique Aussenac
février 2010
Le Matricule des Anges n°110
Ma femme
de David Albahari
2009
En deux ouvrages enfumés, l’auteur serbo-canadien David Albahari se joue du néant. Métaphysique et burlesque. On n’est jamais seul quand on est schizophrène. David Albahari n’est pas seul, même si la solitude l’envahit souvent. Il est écrivain, c’est-à-dire capable de rendre compte de toutes les voix en lui. « Quatre âmes dans un corps, je n’aurais jamais songé à une chose pareille. Je ne m’en sortais pas avec celle que j’avais, comment aurais-je donc fait si j’en avais eu plusieurs ? » (Sangsues). David Albahari pourrait être schizo, puisqu’il habite doublement la maison des muses, étymologiquement : la mosaïque. Premièrement, en tant qu’artiste, deuxièmement parce qu’il est issu d’un...
Dominique Aussenac
février 2010
Le Matricule des Anges n°110
Hitler à Chicago
de David Albahari
2007
En seize nouvelles ciselées, évoquant l’exil intérieur, l’écrivain d’origine serbe David Albahari parvient à frôler l’envers du décor. L’indien peut être mobile, apparaître, disparaître, sortir du champ de vision du narrateur, vendre de l’herbe ou rester irrémédiablement totémique, en habit de cérémonie, plumes, perles, sous la tempête de neige et ceci pendant des heures. Est-il dangereux ? Agit-il par provocation ? Est-ce toujours le même indien ? Est-il réel ou sorti d’une bande dessinée des années 60, type Blek le Rock, ? Le pope s’interroge, doute, se perd en réflexions théologiques. Et le narrateur, de nouvelle en nouvelle, est-ce toujours le même Serbe ? Peut-être pas toujours le même indien, peut-être pas toujours...
Dominique Aussenac
février 2008
Le Matricule des Anges n°90
L' Homme de neige
de David Albahari
2004
David Albahari est un auteur ex-yougoslave. Précisons : né à Pec en 1948, juif, ex-habitant de Belgrade, exilé au Canada depuis 1994. Insistons : ex-yougoslave, venant donc d’un pays qui n’existe plus. L’expression étant devenue usuelle, il faudrait peut-être encore la répéter pour que progressivement l’on parvienne à ressentir la signification de cet ex. Ou bien, encore plus sûrement, il faut lire L’Homme de neige de David Albahari, traduit aujourd’hui en français, neuf ans après sa parution en serbe. Il s’agit du premier roman écrit par l’auteur en exil alors que la guerre se...
Christophe Dabitch
mars 2004
Le Matricule des Anges n°51