La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur David Antin

Ouvrages chroniqués

Essais choisis sur l’art et la littérature, 1966-2005
de David Antin
2017
La parution d’essais choisis de David Antin, récemment disparu (1932-2016), est un événement. Figure emblématique de la poésie américaine, ses Poèmes parlés (Talk poems), traduits en France dès les années 80, marquent un tournant considérable dans la conception des relations entre improvisation et langage, performance et écriture. Écrire fut toujours pour lui un face à face aux occasions, lors de lesquelles « les mots sont dits, (et) les usages selon lesquels ils sont utilisés » le signal que quelque chose dans le langage fait face au présent. Ses Essais… ne dérogent pas à la règle. De la...
Emmanuel Laugier
janvier 2018
Le Matricule des Anges n°189
Je n’ai jamais su quelle heure il était
de David Antin
2008
Fondateur d’une poésie orale, l’Américain David Antin livre un concentré de dialogues inspirés et expirés en forme de « talk-poems ». David Antin est considéré aux États-Unis comme l’une des voix les plus singulières, après le passage vivifiant de la Beat generation et la vague « objectiviste » du collège du Black Mountain. C’est dans les années 70 qu’il imagine les « talk pieces », aussi appelés « talk poems », qui ne sont rien d’autres que la retranscription de conférences qu’il donne d’abord comme professeur d’un enseignement sur l’art à l’université de Pomona (Californie). Bien sûr, ces exposés ressemblent davantage à des palabres qu’à des lectures de textes savamment rédigés. David Antin arrive donc devant son...
Emmanuel Laugier
juin 2008
Le Matricule des Anges n°94