La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Hélène Cixous

A propos

Cixous en grand Pour les amoureux des beaux livres et d’Hélène Cixous, voici un objet rare. Mireille Calle-Gruber directrice du Centre de recherches en Études féminines créé par Hélène Cixous place une fois de plus sa sensibilité à l’écoute d’une écriture « qui procède par fragments détachés, germes du langage, feuillets, notes, carnets, chantiers ». Elle en fait un ouvrage précieux à déplier et déployer, en écho à « la variabilité et aux métamorphoses du travail en cours ». Feuilles glissées, pages manuscrites et raturées nous ouvrent à l’intimité du laboratoire d’écriture de l’écrivain, tandis...
janvier 2006
Le Matricule des Anges n°69

Ouvrages chroniqués

Une autobiographie allemande
de Hélène Cixous , Cécile Wajsbrot
2016
Menée dans l’écoute minutieuse d’âme à âme, la correspondance sensible et lumineuse entre Cécile Wajsbrot et Hélène Cixous. Un festin d’intelligence. Au point de départ de cet échange épistolaire si bienfaisant par sa délicatesse, sa manière de piété filiale, sans doute y a-t-il une affinité d’âme – une Seelenverwandschaft – entre deux écrivaines habitées par un sentiment d’exil/exclusion commun, un même désir de l’autre et un même goût de la mémoire, chacune ayant creusé au cœur de sa réflexion sur la langue une hospitalité foncière à ce qui la hante, la déplace, l’écarte, la sépare, la désoriente d’elle-même – hors de tout enracinement, de tout enfermement. Cécile Wajsbrot, née en France en 1954 de parents polonais, romancière et...
Sophie Deltin
juillet 2016
Le Matricule des Anges n°175
Tombe
de Hélène Cixous
2008
Porté par les mouvances du désir, nourri de poéticité et voué à traquer l’impossible, un roman ressuscité d’Hélène Cixous. De l’écriture nue, brûlante, enveloppante. Un livre envoûtant, allant à la rencontre fascinée d’une réalité mouvante. Un livre-tombe sondant l’amer mystère de l’amour - « comme si « jetaime » avait pour synonyme : nous allons mourir », ouvrant, offrant le lit de ses pages à la frénésie des amants fous et à leurs fêtes sanglantes. « Ne nous y trompons pas : cette étrange et terrible histoire n’est pas la mienne, d’autres en d’autres noms l’ont subie, et je l’avais déjà cent fois lue. C’est pourquoi, ayant ces lectures, cette mémoire, et cette terreur, j’essayai d’en détourner le cours et...
Richard Blin
octobre 2008
Le Matricule des Anges n°97
Tours promises
de Hélène Cixous
2004
Une ballade truculente et exacerbée en référence à Stendhal, Proust et Shakespeare ou comment s’engage la bataille jubilatoire et amoureuse du livre impossible. D’emblée le livre est dédoublé deux commencements se proposent, cohabitent, ne parviennent pas à s’exclure l’un l’autre et cette entrée en matière nous embarque au sein des gémellités dupliquées comme autant de perspectives d’une vie en miroir ou en tiroirs qui se vident. Tours promises n’est ni un roman, ni un récit autobiographique, ni une ode onirique et poétique, mais tout cela à la fois, sans fil apparent, détourné des chemins habituels qu’emprunte « comme d’habitude » le lecteur. Ce comme d’habitude, « Kom Dabitude. J’écoute le truc de la formule magique. Ce n’est pas clair ce que...
Lucie Clair
novembre 2004
Le Matricule des Anges n°58