La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Joël Baqué

A propos

Les athlètes de la foi Le nouveau et étrange roman de Joël Baqué nous convie à vivre démunis dans le désert Syrien au Ve siècle, à l’ombre de Syméon le stylite et de son biographe Théodoret de Cyr. Deux adeptes de l’austérité si radicale qu’elle nie l’humanité. On est loin du village de Montblanc (Hérault) où se déroulait La Mer c’est pas grand-chose (P.O.L, 2016), loin aussi des manchots empereurs de La Fonte des glaces (P.O.L, 2017). L’Arbre d’obéissance qui paraît cette année, se situe pour l’essentiel dans un désert écrasé de chaleur, abandonné de Dieu si Dieu a jamais existé. Quelques villages de misérables éleveurs sont disséminés à ses abords, quelques ruines témoignent de l’aridité des lieux que ponctue un monastère où « accueillir » ne se décline à aucun temps. C’est là que veut se rendre l’adolescent Théodoret, au grand dam de son père...
octobre 2019
Le Matricule des Anges n°207

Écrivain en bord de mer

Évadé d’une enfance où a manqué l’essentiel, Joël Baqué a découvert tardivement la littérature et que l’écriture avait beaucoup à lui offrir. Il n’a cessé depuis de s’y baigner. parution de La Fonte des glaces. Publié en novembre 2016, La Mer c’est rien du tout avait accroché dans ses rets bon nombre de lecteurs, touchés par cet équilibre délicat entre humour et tragédie, poésie et roman. Signée Joël Baqué, cette autofiction en pointillé révélait un auteur qui, pourtant, n’en était pas à son premier coup d’essai. Trois livres de poésie et deux romans avaient précédé l’ouvrage hybride publié chez...
septembre 2017
Le Matricule des Anges n°186

Héros malgré lui

Roman cocasse et drôle, La Fonte des glaces fait surtout preuve d’une grande virtuosité pour laisser la langue mener à bien un récit plus profond qu’il n’y paraît. La puissance des mouches… Commençons par décerner une hypothétique palme d’or à la quatrième de couverture du nouveau roman de Joël Baqué : « Un homme traverse une brocante. Il se laisse tenter. On emballe son achat dans de vieux journaux. Les choses s’enchaînent. Il devient une icône de la cause écologique. » Ajoutons que cet homme s’appelle Louis, et qu’au moment où il traverse le vide-greniers, il est un charcutier...
septembre 2017
Le Matricule des Anges n°186