La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Luis Arthur

A propos

Des roses en son jardin Luis Arthur (pseudonume) a joint une lettre dont voici quelques extraits : « L’histoire que je vous envoie, c’est à quelques variantes près, la mienne, dans une écriture distnaciée, affranchie… Je viens d’avoir dix-huit ans. Mieux vaut ne pas parler de moi, il n’y a que de la tristesse et de la révolte. Les livres ont été ma seule consolation de vivre. Récemment quelques moments de joie avec Stratis Tsirkas Cités à la dérive, Emmanuel Roïdis, La Papesse Jeanne, Vassilis Alexakis, La Langue maternelle et toujours Didier Daeninckx que j’avais commencé à lire pour emmerder la vieille, une révélation pour moi ! ». Une indigestion à en crever ! Dégoût. Dans les allées du parc, elle lui récitait du Ronsard.À son âge, de telles niaiseries !… Putain de littérature ! Putain de roses ! Putain ! Non, pas putain ! C’est vraiment lui faire trop d’honneur, putain, elle en est vraiment incapable. Le domaine est envahi de rosiers.Partout des roses et des roses, une procession, une rage de roses, de toutes couleurs, de toutes formes, de tous parfums. Sa folie à la vieille, sa manière à elle, qui aime Colette, d’emmerder le vieux, de lui faire comprendre qu’il existe si peu, si peu. Souvent le soir, lors...
juin 1996
Le Matricule des Anges n°16