La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Maurice Audebert

A propos

L'artificier des Balkans Sur tous les fronts, Maurice Audebert, 81 ans, aborde dans son premier roman la guerre en ex-Yougoslavie avec un humour picaresque. Décidément, il n’aime pas la campagne. « C’est le vrai désert, il n’y a que des arbres. Alors qu’est-ce qu’on peut faire quand on a que des arbres autour de soi ? » clame-t-il à la fenêtre de sa résidence secondaire, un superbe mas cévenol construit en 1750. La réponse fuse : « Écrire ». Écrire par peur du vide, par peur de la mort qui le paniquent. « Qu’écrire ce soit apprendre à continuer à vivre. Alors là tout à fait ! C’est Spinoza qui parlait de persévérer dans son être. On essaye de persévérer le plus longtemps possible. » Son livre Heureux qui comme Ulysse parle de la guerre, des...
novembre 2004
Le Matricule des Anges n°58

Ouvrage chroniqué

Tombeau de Greta G.
de Maurice Audebert
2007
Premier roman publié à 81 ans, Heureux qui comme Ulysse (Buchet Chastel, 2004) offrait une course déjantée, à pied, à cheval, en corbillard à travers l’ex-Yougoslavie en flammes. Trois ans plus tard, la farce laisse place à la gravité, les âmes slaves à d’autres plus nordiques et Maurice Audebert cisèle une épitaphe aussi somptueuse que personnelle au Tombeau de Greta G. Le narrateur, d’origine viennoise, a été linguiste, pour aujourd’hui développer des clichés de fesses vendues à des collectionneurs. « Les culs, c’est l’égalité, le symbole démocratique par excellence… Monsieur Guilbert,...
Dominique Aussenac
octobre 2007
Le Matricule des Anges n°87