La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Nathacha Appanah

Ouvrages chroniqués

Une année lumière
de Nathacha Appanah
2018
Durant l’année 2017, Nathacha Appanah publie des chroniques dans La Croix : elle observe le monde comme elle le voit, comme elle le vit. En 2016, Tropique de la violence avait été un des romans marquants de la rentrée littéraire. Nathacha Appanah nous faisait découvrir un morceau de France lointain, en proie à la violence et aux inégalités, un territoire perdu de notre république : Mayotte. Nous y suivions le destin bouleversé et bouleversant de l’orphelin Moïse. Le succès, mérité, avait été au rendez-vous. Le quotidien La Croix lui proposa alors d’écrire, durant toute l’année 2017, des chroniques. Elle fit ainsi une expérience à laquelle elle ne s’attendait pas : « J’étais loin d’imaginer que cet exercice serait aussi...
Thierry Cecille
novembre 2018
Le Matricule des Anges n°198
Tropique de la violence
de Nathacha Appanah
2016
Paradis perdu et enfer mêlés, Mayotte est une terre terrible pour ses enfants : Nathacha Appanah y inscrit avec force le destin de Moïse, orphelin perdu. Il faut me croire. De là où je vous parle, les mensonges et les faux-semblants ne servent à rien. (…) De là où je vous parle, ce pays ressemble à une poussière incandescente et je sais qu’il suffira d’un rien pour qu’il s’embrase.  » C’est de l’au-delà, du pays des morts, nous l’apprendrons vite, que nous parle cette voix, celle de Marie : elle nous apprend comment elle a quitté la vallée humide et sombre de son enfance métropolitaine pour, jeune infirmière, suivre l’homme qu’elle aime, Chamsidine, là d’où il vient, Mayotte, qu’elle imagine comme «  une île aux enfants, verdoyante,...
Thierry Cecille
octobre 2016
Le Matricule des Anges n°177