La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Paul Auster

Ouvrages chroniqués

Espaces blancs
de Paul Auster
2016
Avec Espaces blancs, Paul Auster nous ouvre les portes de son art poétique. Avant de se faire connaître comme romancier, Paul Auster traduisit dans les années soixante-dix Jacques Dupin, André du Bouchet et lui-même écrivit de la poésie. Espaces blancs fut publié en langue originale en 1980 puis en français cinq ans plus tard. Proposées ici pour la troisième fois et dans une édition bilingue, ces pages magnifiques et fulgurantes, écrites lors du nouvel an 1979, alors que la neige « tombe inlassablement dans la nuit d’hiver », évoquent en une suite de courts paragraphes les limites de notre condition humaine en même temps que les moyens de s’en affranchir. Temps...
Emmanuelle Rodrigues
juillet 2016
Le Matricule des Anges n°175
La Pipe d’Oppen
de Paul Auster
2016
L’idéal serait de ne pas parler des livres dont on parle. Ou d’en parler sans rien en dire. L’idéal serait de pouvoir se taire en parlant. Comment dire ? Un récent reportage dans Le Monde revenait sur la nuit du 13 novembre aux urgences de l’hôpital Saint-Antoine. Plutôt que de trouver les mots que de toute façon ils ne trouvaient pas en accueillant les victimes, les soignants eurent le réflexe de s’en remettre à des gestes, un simple geste, tenir une main par exemple, ne pas lâcher cette main. On pourrait penser à ce que voulait dire Paul Celan, lorsqu’il affirmait qu’un poème ne veut...
Xavier Person
mars 2016
Le Matricule des Anges n°171
Brooklyn follies
de Paul Auster
2005
Petite musique du hasard et prévisible chronique new-yorkaise ou comment Paul Auster peut s’engluer dans son propre talent. Brooklyn, printemps 2000 : Nathan Glass, ancien agent d’assurances, sexagénaire divorcé et réchappé d’un cancer, emménage, se promène à travers les rues, s’amourache vaguement d’une serveuse de cafétéria, retrouve son neveu Tom, longtemps perdu de vue, autrefois universitaire plein de promesses, désormais fruit sec mélancolique et presque obèse, recueille sa petite-nièce, se froisse avec sa fille puis se réconcilie, l’aidant à affronter les affres conjugales de l’adultère… Bien sûr le personnage est sympathique d’autant plus qu’il est le narrateur : cette voix diffère sensiblement de...
Thierry Cecille
novembre 2005
Le Matricule des Anges n°68
Mr Vertigo
de Paul Auster
1994
Avec Mr Vertigo, Paul Auster quitte son habit de conteur existentiel pour se lancer dans une tentative de roman aérien. Un envol sans enthousiasme. Auster est un écrivain à la trajectoire impeccable. S’affinant livre après livre, il s’est renouvelé sans jamais perdre sa ligne directrice, essentielle, souterraine : récurrence de l’identité, du double et des jeux de hasard. Avec Léviathan, son précédent roman, il était arrivé à une sorte de point d’orgue de sa quête interne. En ayant en quelque sorte mis en place dans la réalité sociale, étendue aux confins d’une nation, sa propre recherche intérieure, il avait réussi ce tour de force de faire de l’intime particulier un symbole universel. Difficile d’aller plus loin. Mais il ne faut...
Alex Besnainou
février 1994
Le Matricule des Anges n°7