La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Roberto Calasso

A propos

Corpus scripti L’écrivain et l’éditeur sont les deux figures cardinales de l’univers des Lettres : le créateur et le maître de maison. Il est très rare qu’un homme s’engage avec la même intensité et une aussi heureuse fortune dans ces deux métiers. Tel l’aigle bicéphale du mythe, Roberto Calasso dirige depuis quarante ans l’une des plus belles maisons d’édition européennes, Adelphi, tout en accomplissant une œuvre ambitieuse à mi-chemin de l’essai et de la narration. Parmi toutes les amitiés qui ont jalonné le cours de la vie de Roberto Calasso, nul doute qu’il en est une qui occupe une place privilégiée dans son panthéon intime, celle de Roberto Bazlen. Cet homme de lettres originaire de Trieste est connu des initiés pour avoir renoncé à publier une œuvre personnelle (Daniele del Giudice, a esquissé un portrait de lui dans son beau et énigmatique roman Le Stade de Wimbledon, qui narre un voyage à Trieste sur les traces de cet écrivain sans livre). Homme d’une culture immense, lecteur infatigable « dont la présence contraignait les autres à penser »,...
juin 2009
Le Matricule des Anges n°104

Rose épineux

On pourrait parler de l’œuvre du peintre Giambattista Tiepolo (1696-1770) en songeant à la célèbre Lettre volée d’Edgar Poe : les choses essentielles sont tellement visibles qu’on ne les voit pas. Ou si on les voit elles paraissent si négligeables qu’on s’abstient de les regarder. Peut-être aussi que ce qu’on y trouverait serait trop dérangeant, déconcertant. L’essentiel de l’œuvre de...
juin 2009
Le Matricule des Anges n°104

L’esprit du sacrifice

L’œuvre de Roberto Calasso impressionne par sa profusion, l’étendue des champs qu’elle explore. Ses livres sont des essais qui ont aussi la vocation de raconter une histoire. Chacun d’eux s’y emploie en faisant écho aux autres, en apportant un éclairage d’une grande originalité sur un univers littéraire, mythologique, historique, esthétique. Sans que jamais le plaisir de lecture soit altéré par le déploiement de l’érudition. Dans l’actualité éditoriale se produisent quelquefois de troublantes et heureuses coïncidences. Ces dernières pouvant être le produit du hasard autant que celui de lois secrètes échappant à ceux qui en subissent le joug, nous nous abstiendrons de chercher à en tirer un quelconque enseignement. Les faits, donc : le mois dernier, Le Matricule des Anges rencontrait Pierre Michon à l’occasion de...
juin 2009
Le Matricule des Anges n°104