Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

La Porte de l'eau
de
Rosetta Loy
Rivages
10.52 €


Article paru dans le N° 036
Septembre-octobre 2001

par A.R.

*

   La Porte de l'eau

Tout ce qui fait la fine architecture des romans de Rosetta Loy est déjà présent, suggéré dans cette oeuvre de jeunesse récemment revue par l'auteur. L'Italie de l'entre-deux-guerres, sa bourgeoisie aisée, encaustiquée, son antisémitisme lentement distillé autour des services à thé et les Della Seta, retranchés derrière leurs voilages, ces voisins juifs emportés dans la tourmente d'un précédent roman. La narratrice est une enfant solitaire, livrée à elle-même, qui saisit le monde par fragments épars, troubles et bleutés, comme ces paysages que l'on contemple à travers des jeux de verres dépolis. Sous les images terrifiantes de ses livres d'enfant, derrière son éducation religieuse, perce l'évocation froide et laiteuse de sa gouvernante allemande. L'enfant lui voue une passion absolue, sensuelle et farouche, à sens unique. Rosetta Loy, l'air de ne pas y toucher, avec ses phrases de dentellière finement ajourées, continue de solder les comptes d'une Italie catholique et raciste.

La Porte de l'eau
Rosetta Loy
Traduit de l'italien
par Françoise Brun
Rivages
140 pages, 69 FF (10,52 e)

La Porte de l'eau de Rosetta Loy

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

A.R.

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos