Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Quasimodo N?7 (Modifications corporelles)
de
Prenom auteur Nom Auteur
Editeur
18.00 €


Article paru dans le N° 048
15 novembre-31 décembre 2003

par Dominique Aussenac

*

    Quasimodo N?7 (Modifications corporelles)

Trois ans que Quasimodo ne nous donnait plus de nouvelles. Après " Art à contre-corps " et " Fictions de l'étranger ", la revue qui donne la parole à ce corps " qui heurte les sensibilités, provoque le malaise, la répulsion, et bien souvent la haine " et " fait affront au corps légitime " publie son septième numéro consacré aux modifications corporelles. Sujet difficile, dérangeant que l'équipe rédactionnelle (Frédéric Baillette, Jean Constance, Emmanuel Grez et Philippe Liotard) présente sans tabou et d'une manière très exhaustive. Ce dernier, sabre au clair, un brin provocateur, décrit dans les deux premiers chapitres comment le corps répond aux normes et pratiques de perpétuation d'un ordre social, explicitant les modifications corporelles comme " des changements de l'acceptable à travers ce corps en kit livré aux interventions des artisans de la chair, comme à celles des experts du vivant.
Elles ouvrent les perspectives des corps fantasmés du troisième millénaire dont certains "mutants" travaillent à accélérer le mouvement. " Au-delà du tatouage et du piercing, pratiques de plus en plus acceptées par nos sociétés, la scarification, le branding qui consiste à brûler certaines parties du corps ou les bodmods (contraction de body modifications) heurtent encore les sensibilités. Pourtant si le rapport à la douleur peut être perçu comme masochiste, n'en est-il pas de même pour le sport ? Mais ce qui paraît le plus gêner dans ces pratiques, c'est l'absence de finalités suprêmes, l'inutilité, voire la vanité des démarches. Durant sa maîtrise en anthropologie, Rachel Reckinger a étudié le body piercing à Rome et s'interroge sur la finalité : auto-mutilation révoltée ou expression culturelle ? Des pierceurs, elle explique que " par-delà l'individualisation exacerbée ", leur pratique traduit " leur désir d'être acceptés tels qu'ils se présentent " et veulent " mener une vie "archi-normale" au sein d'une société capable d'envisager l'altérité comme expression d'une autre forme de normalité. " Et si ces pratiques étaient
Du rapport du corps à la loi, en passant par les organisations pileuses et les positions politiques, la réinvention de l'humain dans un futur sur-technologique, Quasimodo a le courage de questionner notre société, là où ça gratte, démange et le fait avec brio. L'iconographie, la mise en page, très créatives révèlent de multiples talents, notamment ceux de Beb Deum et Erik D. Panavières. Le corps, c'est super, mais nos âmes dans tout ça ? À la manière de Jean Tardieu, on aurait bien envie de répondre, elles sont toujours malades, les printemps étaient trop verts, elles ont mangé trop de salade !

* Quasimodo N°7 384 pages, 18 e
BP 4157 34092 Montpellier cedex 5

 Quasimodo N?7 (Modifications corporelles) de Prenom auteur Nom Auteur

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Dominique Aussenac

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos