Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Morceaux
de
Roger Puyravau
Maren Sell ?diteurs
18.00 €


Article paru dans le N° 067
Octobre 2005

par Lise Beninca

*

    Morceaux

Il est recommandé d'avoir le coeur bien accroché pour affronter ne serait-ce que le premier chapitre de ce livre. Vous y tomberez nez à nez avec le cadavre d'une jeune femme, pendue par un pied à la poutre d'un grenier désaffecté. " De fins et longs tortillons de peau encore accrochés à son torse retombent comme du papier tue-mouches. " Si le coeur vous en dit toujours, acceptez donc de suivre le narrateur (qui n'en sait pas plus que vous) pour découvrir ce qui s'est tramé là. Caméra à l'épaule, " tel un mauvais agent secret dans une comédie ratée ", vous voilà dénouant le fil d'un scénario qui, d'horreurs en horreurs, conduit droit à un réseau de malfrats (dirigé par un pornographe et un gourou africain) organisant des séances de tortures filmées afin d'en tirer un profit commercial. La clientèle est rare, mais elle paie bien. Car, " si s'affranchir de cet interdit majeur qu'est le spectacle de la mort est pour beaucoup une abjection définitive, d'autres trouvent là une source d'infinie jouissance ".
À 49 ans, Roger Puyravau signe un premier roman dérangeant, servi par un ton clinique, net et tranchant comme la lame affûtée de l'herminette dont se sert le bourreau pour dépecer, en direct sous nos yeux, ses victimes. Au passage, il lâche quelques propos cyniques et bien sentis sur notre société avide, qui ne sait plus quoi inventer pour se sentir vivante, et pose avec habileté la question de la distance entre le sujet et son image. " Quant à nous, il nous faudra aller jusqu'au bout, écoeurement ou pas, boire jusqu'à la lie le calice de notre curiosité et payer pour tout ce que nous avons voulu voir. "

Morceaux de Roger Puyravau
Maren Sell Editeurs, 272 pages, 18 e

 Morceaux de Roger Puyravau

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Lise Beninca

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos