Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Palermo solo
de
Philippe Fusaro
Fosse aux ours (La)
17.00 €


Article paru dans le N° 086
Septembre 2007

par Franck Mannoni

*

    Palermo solo

Palerme est une ville d'énigmes et de légendes, figée dans le temps. Sur la capitale de la Sicile, beaucoup de rumeurs circulent, alimentées notamment par les agissements de la Pieuvre, la mafia, qui ajoute à cette atmosphère de conte parfois horrifique un culte du silence propre à encourager les murmures. Philippe Fusaro, italianophile et fin connaisseur des us locaux, s'est saisi de l'un de ces récits qui court sur les lèvres. Dans l'un des hôtels les plus prestigieux de Palerme, le Grand Hôtel & des Palmes, aurait vécu au secret un baron condamné par la mafia. Il aurait été confiné dans une suite luxueuse de l'établissement plus de quarante ans. Cela n'est d'ailleurs pas la seule particularité que l'on prête à cet hôtel.
En 1957, il aurait, dit-on, abrité une grande réunion entre mafieux américains et siciliens, présidée par Lucky Luciano en personne. Comme dans son précédent roman Le Colosse d'argile (La Fosse aux ours), qui raconte la vie du boxeur italien Primo Carnera, Philippe Fusaro donne vie à quelques bribes biographiques. Il les humanise et les démystifie. Il agrémente son récit de références musicales et d'énigmes littéraires qu'on prend plaisir à résoudre. Bien plus qu'un livre sur la mafia, quasiment absente du récit, il s'agit du parcours d'un homme reclus, d'abord en rébellion, résigné ensuite, et enfin prêt à conquérir sa liberté. " D'attendre mon tueur je me suis lassé ", dit le baron. Étrangement, même confiné dans une prison dorée, l'instinct de vie et d'amour semble plus fort que les menaces de mort : " plus que jamais, je me dis que j'ai le droit d'être aimé. Tel que je suis. Quoi que j'aie pu faire ". Un livre qui commence par une condamnation et se développe en une optimiste affirmation d'indépendance.

Palermo solo de Philippe Fusaro
La Fosse aux ours, 188 pages, 17 e

 Palermo solo de Philippe Fusaro

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

Franck Mannoni

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos