Le Matricule des Anges, magazine littéraire

   Le mensuel de la littérature contemporaine
acheter le Matriculeabonnementoffrir un abonnementanciens numeros

Les articles       

Fus?es N?1
de
Prenom auteur Nom Auteur
Carte blanche
18.29 €


Article paru dans le N° 022
janvier-mars 1998

par T.G.

*

    Fus?es N?1

Bien profilée, Fusées mêle peinture et poésie, dans une esthétique qui lui confère son unité. Quand les avant-gardes deviennent des valeurs sûres.

Il paraîtra étrange de reprocher à une revue sa trop grande qualité esthétique. C'est pourtant ce que l'on serait tenté de faire face à ce numéro 1 de Fusées. Cette revue annuelle, lancée par le peintre et éditeur Mathias Pérez, regroupe des poètes et des plasticiens. Citons, entre autres, Olivier Devers, Daniel Dezeuze, Hubert Lucot, Christian Prigent ou Claude Vialat, écrivains et peintres que l'on aurait très bien pu voir dans la revue TXT si celle-ci n'était défunte. Il est donc étonnant de trouver ces artistes réunis ici dans un ouvrage sur papier glacé, impeccable -si ce n'est (heureusement) un cahier cousu à l'envers-; un beau produit.
Seuls, les autoportraits des artistes en fin d'ouvrage redonnent un peu de chair (ravagée) à la revue. Pour le reste, et outre les noms déjà cités, les poèmes de Charles Pennequin font bien plus que retenir l'attention. Ce jeune poète, dont les éditions Carte Blanche publient un recueil Le Père ce matin, fait entendre des "respirations", vers dont on ne peut imaginer d'autres lectures qu'en un seul souffle : "le voilà en plus mort que mort bien avant/ d'être ici en chair le voilà ici pour la première/ fois tout gelé (...)" L'effet est garanti, la tension dans la phrase nous fait osciller entre bégaiement et logorrhée. Dans un registre un peu différent, Rémi Froger développe de longues phrases qui sont autant de scansions dans une poésie de l'invocation. Fusées affiche en couverture les thèmes qu'elle compte explorer et parmi lesquels figure celui de la télévision. On prendra donc le texte d'Emmanuel Tugny pour un écrit télévisuel à défaut d'une chronique. Dans un style où la nostalgie tendre se marrie parfaitement à l'ironie, l'écrivain évoque bien quelques anciennes figures du petit écran :"Georges Descrières, Hélène Duc (...) : de bons outils faciles à gérer, en automatique absolu, normaliens de la chose, branchés pour toujours sur la même musiquette après un vague prix". La revue propose même une partie gastronomique (clin d'oeil à Action poétique?) avec, symbole de l'ensemble, ce contraste saisissant entre les huîtres chaudes de Jean-Luc Poivret et les recettes de l'Occupation retrouvées par Martine Sassier et Nadine Vasseur et où le pain rassis constitue le morceau de choix. On s'interroge alors pour savoir si mettre ainsi le pain rassis sur papier glacé est le comble du raffinement ou une nouvelle sorte de provocation...

Fusées N°1 140 pages, 120 FF
Carte Blanche (5, rue du Montcel 95 430 Auvers-sur-Oise)

 Fus?es N?1 de Prenom auteur Nom Auteur

 

 

 

 

pub

 

© Le Matricule des Anges et ses rédacteurs

T.G.

accueil l Le Matricule l courrier l forum l l articles l auteurs l vidéos