La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Alfil

Ouvrages chroniqués

L' Écriture, ça crispe le mou
de Christian Prigent
1997
La voix envahit l’espace. Voix lourde, racleuse, derrière laquelle court quelque chose qui ressemble à l’intérieur du corps (on laissera aux journalistes sportifs et aux militaires le terme de « tripes »). Pour qui a eu la chance d’entendre lire Christian Prigent, cette sensation d’entendre une chair parlante marque à jamais la lecture silencieuse qu’on peut avoir chez soi de l’oeuvre de ce poète et essayiste.Or voici que les éditions Alfil, pour lancer leur nouvelle collection, Le Livre en voix, ont profité de la venue de l’auteur de Ceux qui merdrent au festival des Bucoliques à...
Thierry Guichard
novembre 1997
Le Matricule des Anges n°21
L' Écriture, ça crispe le mou
de Christian Prigent
1997
On a beau vouloir faire doux, l’écriture ça crispe le mou". La voix est aiguisée, morceau sonore sorti du ventre, tendue dans l’espace, entre rétention au niveau des amygdales et violence jetée à la face des auditeurs. Ça va vite parfois dans les glissements sémantiques, les allitérations osées, mais ça passe impec sans accroc. Christian Prigent travaille depuis près de vingt ans l’oralité de ses textes (de l’écriture à l’émission). La main scande la prosodie, le pied enfonce comme un marteau le rythme (on l’entend sur les enregistrements). La langue inventée et émise colle au corps, ou...
Thierry Guichard
octobre 1999
Le Matricule des Anges n°28
Les Enfants disparaissent
de Gabriel Banez
Dans ce très beau roman, l’Argentin Gabriel Báñez s’interroge sur le visible et l’invisible. Une satire sociale doublée d’un appel à la vigilance. Macias Möll est un vieil horloger paralytique. Sa vie solitaire se résume à « réparer des montres, chercher des pentes ». Cette quête de la combinaison optimale du temps et de l’espace le conduit chaque après-midi à quitter son arrière-boutique pour dévaler en fauteuil roulant la rue qui donne sur la petite place. La barbe « bordée de fines gouttes de transpiration », Macias se chronomètre et les enfants du quartier saluent ses courses avec un enthousiasme égal à ce que confère le statut d’un grand sportif. Son but est d’atteindre les douze secondes. Pour cela, il faut que son matériel...
Philippe Savary
mars 1997
Le Matricule des Anges n°19