La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Amourier

A propos

L'édition comme art de vivre Depuis vingt-deux ans, les éditions de l’Amourier bâtissent livre après livre une maison devenue imposante. Poèmes et proses conjuguent le verbe vivre aux temps de l’amitié. Jean Princivalle est un jeune homme que la gourmandise semble sans cesse aiguillonner. Gourmand des mets qu’il cuisine, gourmand des mots qu’il publie et gourmand des rencontres qu’il aime provoquer. À 70 ans, le fondateur de l’Amourier vient d’enchaîner la 19e édition des Voix du basilic, le festival de sa maison d’édition à Coaraze dans l’arrière-pays niçois, puis la semaine suivante le festival du livre de Nice avant de faire les valises pour filer à Paris au Marché de la poésie. La barbichette fleurie et l’œil vif, cet ancien ébéniste, devenu ensuite fabricant d’accordéons...
juin 2017
Le Matricule des Anges n°184

L’amour du travail bien fait de l’Amourier

Attaché à un certain art de vivre et à sa terre méridionnale, Jean Princivalle sait aussi profiter des innovations technologiques. L’Amourier publie des textes atypiques en utilisant aussi bien la presse traditionnelle que le numérique. Même si on ne rencontre pas d’extra-terrestres, on se fait l’effet d’être un nouveau David Vincent lorsqu’on va rendre visite aux éditions de L’Amourier en hiver. Situé dans l’arrière-pays niçois, le village de Coaraze culmine à quelques 700 mètres d’altitude et les rares routes qui y mènent s’arrêtent parfois abruptement devant un éboulement de la montagne. De nombreux panneaux indiquent que...
avril 2001
Le Matricule des Anges n°34

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Le Chant des batailles
de Daniel Biga
Lmda N°27 C’est un livre gourmand, plus que gourmet, que le nouveau Daniel Biga. Gourmand de la chair des corps et de la chair des mots, Le Chant des batailles fait l’éloge du sexe, du désir « de la baise ». Et les batailles sont aussi celles qu’il faut sans cesse mener pour outrepasser les interdits et la morale. Succession de textes agencés dans une unité tenue par le « je » du narrateur, le livre se...
Désir, j’écris ton nom
août 1999
Comme des pas qui s’éloignent
de Alain Freixe
Lmda N°29 Né en 1946, face au Canigou, dans la tramontane du pays catalan, Alain Freixe aime à musarder, comme il aime à le dire, entre poésie et philosophie. C’est dans ce Partage orphelin (G. Chambelland, 1981), selon le titre de son très fort premier livre de poèmes, que cet homme avance, interrogeant le ravage des lieux de vie. Une impatience que François Bon révélait bien dans son essai du même...
A l’ombre du frêne
janvier 2000
Le Cou de la girafe
de Jean-Michel Bongiraud
Lmda N°39 C’est à un étonnant bestiaire que nous convie Jean-Michel Bongiraud. Ses poèmes courts, hachés d’aphorismes, évoquent le rat, le pélican, la chèvre, le python et bon nombre d’autres animaux. Le format charmant du recueil accentue le sentiment primesautier d’entrer dans une série de fables. Mais au finish de chaque poème, la musicalité des phrases laisse le lecteur au bord d’une interrogation...
Le cou de la girafe
juin 2002
Dans les ramas
de Alain Freixe
2007
Lmda N°92 Livre de poèmes en prose, Dans les ramas n’entend pas relever du sens péjoratif de « ramassis », mais, au contraire, préside à l’idée de « choix et d’ajustement, (…) art de confectionner les fagots, à partir des brisées abandonnées au sol par les vents et les orages ». La question ici est toute tournée vers ce qui reste à articuler de restes laissés à terre : Alain Freixe scrute, au travers...
En bref
avril 2008
Dialogues avec satan
de Jean-Luc Coudray
2008
Lmda N°98 Depuis les temps immémoriaux, la figure luciférienne jouit d’un prestige incontesté. Quels qu’ont été ses adorateurs, prêtres défroqués, lettrés impénitents ou mécréants de tout poil, celui dont Charles Baudelaire célébra la « Beauté virile » n’a jamais cessé d’accroître son empire. Rien d’étonnant alors si, au détour d’une vie confortable, terne et sans vaillance, sa « musculature...
Dialogues avec satan
novembre 2008
L' Étal
de Filip Forgeau
2004
Lmda N°58 Hanté par le rouge, un homme fait d’étranges rencontres, vit de cruelles séparations. Un monologue obsessionnel et sanglant. Dans L’Étal il est beaucoup question de tunnels, étroits comme des veines trop étroites pour contenir le sang qui y circule. Pas l’hémoglobine hollywoodienne et monochrome des séries Z et faits divers, mais notre sang, le vrai, organique, alimentaire, qui sent la chair fraîche puis la viande avariée, le sang qui appelle la vie, le sexe, la mort, le voyage. Le sang qui macule la planche à...
Sous perfusion
novembre 2004
Frère gris
de Armand Lunel
Lmda N°31 La poète et universitaire Béatrice Bonhomme ressuscite son compatriote Armand Lunel (1892-1977), un écrivain d’Aix-en-Provence, affidé de la maison NRF, dont le renom a bien décliné. Le singulier Frère gris est un beau poème en prose, un inédit dont la provenance est tue, c’est dommage. On sait qu’il fut rédigé en 1912 et 1913, qu’il est composé de sept chants déclinés sur les jours...
Frère gris
juillet 2000
Glacé
de Marie-Dominique Xerri
Lmda N°34 La narratrice vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. Peu après meurt l’ami d’enfance. Fred, 30 ans, « le compagnon éternel », le confident, le complice, l’alter ego. Seule dans sa maison de montagne, la narratrice pense au disparu et revisite confusément le passé. Peu à peu l’absence s’insinue, avec chaque jour le choix crucial de la vie ou du suicide, de l’acceptation ou du...
Glacé
avril 2001
Le Journal des arbres
de Jean Mailland
2009
Lmda N°105 Derrière l’histoire d’amour entre un homme et des arbres, c’est le sens animal du territoire et le bonheur simple des heures de véritable existence, que célèbre Jean Mailland. En disciple d’Henri Michaux - pour qui tout vrai poète ne peut que ressentir un jour le désir de se détacher totalement de l’humanité et d’ « entrer dans un monde qui ne doit rien à personne », Jean Mailland (né en 1937), réalisateur et scénariste autant qu’écrivain et auteur dramatique, a décidé, en 1985, au retour d’un long séjour au Québec, de faire une halte dans sa vie, de quitter Paris...
Arbres, mes frères
juillet 2009
Le Miel amer
de Gesualdo Bufalino
2006
Lmda N°76 D’une beauté aride et fragile, la poésie de Gesualdo Bufalino révèle derrière des visions tourmentées l’ombre de la femme aimée. Quel cri ou quelle chute m’attend au coin de la rue », s’interroge Gesualdo Bufalino, connu en France en tant que romancier, dans son premier recueil français de poésie. L’obsession de la mort qui irrigue son écriture aura fini par trouver sa logique : il mourra dans un accident de voiture, en 1996, à l’âge de 76 ans. Il interrogeait constamment sa peur en tentant de la conjurer, à coup de...
Aimer et mourir
septembre 2006
Nona
de Jean-Luc Coudray
2006
Lmda N°74 Quand Jean-Luc Coudray écrit pour apprendre quelque chose à Dieu, les messages parfois sont effrontés. La preuve en trois livres. Faire un remake de l’aventure du célèbre naufragé, a priori, relève de la recette éculée. Mais certains plats se bonifient, ou en tout cas révèlent des saveurs nouvelles, suivant leur accommodement. Première astuce, bien que notre héros se prénomme Robinson rien ne laisse supposer, malgré les similitudes de circonstances, qu’il s’agisse du même homme. On peut donc lui prêter des sentiments,...
Crusoé écolo
juin 2006
Pas une semaine sans Madame
de Alain Freixe , Raphaël Monticelli
Lmda N°42 Composé à quatre mains, constitué de 73 pages de double bandes de proses, Pas une semaine sans Madame est un livre des marges, à quoi il faut ajouter celui des froissements : parce qu’il se trouve que « Madame », tout du long, malgré l’attention scrupuleuse que lui apportent ses deux compagnons, Alain Freixe et Raphaël Monticelli, s’éloigne à mesure qu’on l’approche. Elle s’envoile,...
Éloge d’une soupçonnée
janvier 2003
Perfection
de LJH
Lmda N°34 Dans la récente production de L’Amourier, il est un livre qui tranche pour sa singularité. Signé LJH (pour Le Jeune Homme), Perfection fait confiance à la langue pour sortir le lecteur hors des sentiers battus de la prose. Ni roman, ni poème, ni récit, ce livre-là s’offre entièrement à une liberté débridée de l’écriture et de l’imaginaire. Nous sommes dans une ville balnéaire où les marées de...
Bains de mère
avril 2001
Petite,
de Florence Pazzottu
2001
Lmda N°37 Florence Pazzottu fait d’un petit livre une marelle du temps gardé des trésors de l’enfance. À la recherche des sésames de l’écriture. Doux et tranchant. Florence Pazzottu est la co-fondatrice de la revue Petite. Ce qui a motivé le choix d’un tel titre se trouve sûrement dans les quarante-quatre séquences de ce recueil éponyme : Petite, lançant autant de fois ces textes brefs et denses ; Petite, mot-virgule ouvrant à la parole, la relançant comme un « mot de passe. Le sésame du temps illimité d’une enfance moins retrouvée que maintenue »,...
Petite est grande
décembre 2001
Si j’ai une âme
de Vincent Peyrel
2007
Lmda N°89 Si j’ai une âme « , premier roman audacieux de Vincent Peyrel, pourrait n’être qu’un conte cruel transcendant l’instinct de prédation… De gare en gare, Hans, un jeune éphèbe de 17 ans à l’ « allure de prince de contes », poursuit sa quête de partenaires sexuels dans le but d’assouvir une irrépressible « envie de baiser ». Le mardi 7 novembre 1919, assis devant la gare d’Hanovre, il...
Hans et le Boucher
janvier 2008
Touché
de Catherine Leblanc
2001
Lmda N°39 Une mère écrit l’épreuve traversée par son fils, celle de la maladie, du cancer qui attaque un jeune corps de dix-huit ans. Les courts paragraphes se succèdent, jamais plus de quelques lignes à la fois, comme si dans la douleur, le fragment devait être la seule forme possible pour les mots. Chaque éclat ici a été arraché à l’incompréhension. L’écrivain doit reprendre son souffle entre les...
Touché
juin 2002
Vienne le ciel
de Jérôme Bonnetto
2007
Lmda N°81 Hybride et poétique, le premier roman de Jérôme Bonnetto révèle les affres d’une passion soumise à l’œil insatiable d’un objectif photographique. Dans le café français de Josefov à Prague, Ada Krocínova, énamourée et fébrile, attend Alexandre, un jeune photographe français. Perdue dans la contemplation d’une affiche représentant le célèbre café de Flore, absorbée par la rémanence de quelques vers de « Zone » d’Apollinaire, Ada attend celui à qui elle fera don de son amour absolu. Celui pour qui elle sacrifiera sa virginité. Dans sa...
Ada ou l’anamorphose
mars 2007
Le Voyage de Bougainville
de Gérard Cartier
2015
Lmda N°166 Se référant à l’Encyclopédie, la prose pensive de Gérard Cartier cherche à redéfinir les liens de la poésie aux sciences et à l’Histoire. Le Voyage de Bougainville, supplément du supplément qu’écrivit Diderot, a tout l’aspect d’un traité de poésie didactique, voire celui d’un art poétique. Il enseigne ou appelle à considération, via un vers libre à l’allure de prose syncopée plus que d’alexandrins désarticulés, les tâches que la poésie se doit peut-être d’incarner, du moins de redéfinir face aux sciences (de l’histoire...
Une lyre didactique
septembre 2015

Auteurs