La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Amsterdam

Ouvrages chroniqués

Et tant pis pour les gens fatigués
de Jacques Rancière
2010
Fidèle sans reniement mais sans aveuglement à la « Pensée 68 », le philosophe Jacques Rancière poursuit son exploration des chemins de l’émancipation. Serait-ce un mirage né du désarroi des diverses crises traversées ou bien plutôt un vent salubre qui vient rafraîchir nos tempes ? Depuis quelques mois se font entendre des voix naguère exilées sur quelques campus américains : après Derrida, Badiou et Rancière, par exemple, conquièrent enfin un auditoire attentif. Écoutons donc aujourd’hui Jacques Rancière, « maître ignorant », pédagogue qui ne s’autorise aucune position de surplomb, chercheur et non maître-penseur. Ces deux ouvrages composent une sorte d’autobiographie fragmentaire, témoignant d’une fidélité à soi et d’une obstination...
Thierry Cecille
janvier 2010
Le Matricule des Anges n°109
Histoire de New York
de Washington Irving
2006
Publiée en 1809, l’« Histoire de New York » marque l’entrée en littérature de l’Amérique. Une genèse impertinente et burlesque de la constitution des États-Unis. Quelques semaines après la venue au monde, à New York, de Washington Irving, dont les parents d’origine anglo-écossaise avaient émigré en Amérique en 1763, le Traité de Versailles ratifiait l’indépendance des États-Unis : l’auteur, prénommé en hommage à George Washington, portait précocement les stigmates de l’ouvrage qu’il publierait une trentaine d’années plus tard. Comparé à Swift, à Sterne ou à Rabelais pour son humour exubérant, Irving reconnaît avoir librement puisé aux sources des historiographes de l’Antiquité, fidèle en particulier au modèle bucolique et digressif...
Camille Decisier
mai 2006
Le Matricule des Anges n°73
Le Propriétaire absent
de Takiji Kobayashi
2017
Martyr de la cause ouvrière, le Japonais Takiji Kobayashi (1903-1933) est aussi un romancier démonstratif. Grâce à la traductrice Evelyne Lesigne-Audoly et aux éditions Yago, on avait pu lire en 2009 Le Bateau-usine, principal roman de l’écrivain et syndicaliste militant Takiji Kobayashi. Le livre était équipé d’une très belle couverture « au crabe », qui rappelait non pas les aventures de Tintin, mais l’âpreté de la vie des marins japonais exploités dans les mers froides situées entre Russie et Hokkaïdo sur des bateaux-usines de pure époque capitalisme-sans-frein. C’est au tour des éditions Amsterdam de proposer un nouveau roman, Le Propriétaire absent, publié la même année que Le...
Éric Dussert
novembre 2017
Le Matricule des Anges n°188

Auteurs