La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Anatolia/Éditions du Rocher

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


À Berlin
de Joseph Roth
2003
Lmda N°50 Romancier nostalgique mais sagace de l’Autriche-Hongrie des Habsbourg, l’auteur de La Marche de Radetzky sut aussi établir le diagnostic de l’apocalypse hitlérienne et donner l’alerte en vain. La parution simultanée, chez deux éditeurs différents, de trois ouvrages de (et sur) Joseph Roth nous offre aujourd’hui une belle occasion de reconnaître en lui un modèle de résistance spirituelle : en nos temps de conformisme moral, ou, pis encore, de collaboration des intellectuels à la puissance du marché ou au politiquement correct, nous devons lire ses textes comme des témoignages de la...
Joseph Roth, le veilleur
février 2004
Ce monsieur de Linz qui inventa Vienne
de Hermann Bahr
2006
Lmda N°74 Personnalité très controversée de la Vienne intellectuelle de la fin du XIXe siècle, ce propagandiste éclairé, mort en 1934, sut pourtant imposer sa marque sur toute une génération. Il reste très peu connu par rapport aux écrivains de l’époque que la postérité a consacrés. Hermann Bahr n’en fut pas moins une figure notoire et une présence « incompressible » selon le mot du traducteur et préfacier Jean Launay sur la scène littéraire et culturelle viennoise du tournant du siècle dernier, ne serait-ce qu’en devenant la cible récurrente de toutes les polémiques. Sa...
Le cas Hermann Bahr
juin 2006
Chostakovitch et Staline
de Solomon Volkov
2005
Lmda N°65 Racontant trente ans d’une confrontation ambiguë et périlleuse entre « l’artiste et le tsar », Solomon Volkov dépeint une véritable fresque d’histoire culturelle. Le verdict du politiquement correct, avec son révisionnisme totalitaire, est prévisible : Chostakovitch ayant signé une symphonie (la onzième) intitulée Mille neuf cent cinq, une autre (la septième) glorifiant la résistance martyre de Léningrad, quelques cantates en l’honneur des conquêtes du travail soviétique et des musiques de films fortement teintés de propagande, son compte est bon, il...
Face à l’abîme
juillet 2005
Esprit de Prague
de Ivan Klíma
2002
Lmda N°42 Du camp de Terezin à la partition de la Tchécoslovaquie, le romancier et essayiste Ivan Klima observe, en témoin engagé, cinquante ans du destin européen. À première vue, l’unité de cet ensemble d’une vingtaine de textes semble difficile à cerner : Ivan Klima revendique d’ailleurs cette variété « des sujets et des genres » -certains s’apparentent à des « chroniques » journalistiques (souvenons-nous de celles, vives et parfois surprenantes, de sa compatriote Milena Jesenska, une des correspondantes de Kafka), d’autres sont des conférences, sur...
Dissidence permanente
janvier 2003
Facéties
de Le Pogge
Lmda N°10 Chevauchant un âne de son troupeau, un homme mène ses bêtes à l’étable. Il les compte, constate qu’une lui manque, revient sur ses pas et compte à nouveau. Il descend de son âne en se lamentant et découvre l’animal qu’il avait cherché partout. Les Facéties sont des histoires courtes et des bons mots rédigés en latin dont le but affiché est de distraire. « Je ne veux être lu que par des...
Facéties
décembre 1994
Facéties
de Le Pogge
Lmda N°64 D’un auteur italien du XVe siècle qui écrivait en latin, c’est a priori une édition bilingue pour spécialiste, avec introduction savante, bibliographie, « note philologique », notes et index… Mais quel bonheur de lecture, picorant au hasard parmi ces 273 courts morceaux, au point que l’on ne rechigne pas à les dévorer du premier au dernier, sans imaginer jamais les quitter. Récits très...
Le Pogge sans préjugés
juin 2005
Gisella
de Jean-Pierre Verheggen
2004
Lmda N°52 Le tonitruant Wallon fait valdinguer le train-train du vocabulaire qu’il noie dans un flot de calembours et d’à-peu-près. Dans ses deux nouveaux opus, il dit son amour des mots transfigurés, son amour pour Gisèle. Jean-Pierre Verheggen c’est un flot, un tourbillon, un maëlstrom où les mots perdent le nord, si ce n’est leur caleçon. Dans la riche tradition du calembour et de l’à-peu-près dont Michel Laclos a établi la généalogie tout récemment (Nouveaux trucs et machins, Zulma, 2004), il rejoint la cohorte échevelée des Cros, Allais, Willy, André Frédérique ou Jean L’Anselme qui auraient pu eux aussi en...
Verheggen de Ah à Zut
avril 2004
Joseph Roth, le saint buveur
de Géza von Cziffra
2003
Lmda N°50 Romancier nostalgique mais sagace de l’Autriche-Hongrie des Habsbourg, l’auteur de La Marche de Radetzky sut aussi établir le diagnostic de l’apocalypse hitlérienne et donner l’alerte en vain. La parution simultanée, chez deux éditeurs différents, de trois ouvrages de (et sur) Joseph Roth nous offre aujourd’hui une belle occasion de reconnaître en lui un modèle de résistance spirituelle : en nos temps de conformisme moral, ou, pis encore, de collaboration des intellectuels à la puissance du marché ou au politiquement correct, nous devons lire ses textes comme des témoignages de la...
Joseph Roth, le veilleur
février 2004
Journal de guerre en Chine
de W.H. Auden , Christopher Isherwood
2003
Lmda N°45 1938 : deux écrivains de gauche, anglais bon teint, polis, courtois, ironiques et vêtus de tweed, débarquent à Canton, direction la Chine en guerre. La guerre a commencé quelques mois plus tôt ; quand Christopher Isherwood et W.H. Auden arrivent, l’armée du Japon impérial occupe déjà tout l’est, les grandes villes industrielles et portuaires. Du périple qui les conduira au front, Isherwood va...
Guerre et thé
juillet 2003
Journal sous la terreur
de Zinaïda Hippius
2006
Lmda N°73 Avec lucidité et parfois aveuglements, Zanaïda Hippius (1869-1945)
témoigne de la fin du tsarisme et l’accession au pouvoir du bolchevisme.
Si l’individu accède parfois à une juste vision rétrospective de sa propre existence, il demeure démuni pour comprendre ce qui, dans le monde où il vit, advient, au-delà de lui : l’Histoire. Pasternak écrit ainsi : « Personne ne fait l’Histoire, on ne la voit pas, pas plus qu’on ne voit l’herbe pousser. » Zinaïda Hippius, dans ce volumineux Journal écrit entre août 1914 et décembre 1919, doit...
Marée rouge
mai 2006
Le Passager
de William Cliff
2003
Lmda N°44 William Cliff est un poète reconnu dont la simplicité d’expression n’a d’égale que la noirceur souvent crue et dure, parfois mélancolique et douce de ses vers. Proche d’un Villon, évoquant parfois la poésie boiteuse d’un Perros, William Cliff use des courts champs de ses poèmes pour explorer de vastes espaces : les routes du monde et de ses villes qu’il arpente -Barcelone, Bruxelles,...
Passager clandestin
mai 2003
Un corps est le meilleur ami de l’homme
de Jaime Gil de Biedma
Lmda N°36 J. G. de Biedma (1929-1990) s’était voulu marxiste dans sa jeunesse par opposition au franquisme. Il ne dut qu’à son homosexualité de se voir refuser l’adhésion au Parti communiste. Tout entière dans ce recueil, son oeuvre poétique évoque la nostalgie d’instants privilégiés entre l’auteur et des êtres aimés. Elle dit aussi « notre mère l’Espagne de tous les démons » ou les « émouvantes...
Un corps est le meilleur ami de l’homme
septembre 2001
Un livre de prières pour les athées
de Béla Hamvas
2005
Lmda N°66 Sous-titré « Une philosophie du vin », ce petit essai sans prétention excessive de Béla Hamvas (1897-1968) se révèle plein d’humour. L’exaltation de la sensualité se déploie en toute liberté, non sans ce qu’il faut d’ironie pamphlétaire à l’égard des bigots et des pisse-froids. Piétistes et athéistes sectaires sont renvoyés dos-à-dos lorsqu’ils prônent une austérité suspecte d’asservir...
Coups de carafe
septembre 2005

Auteurs