La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Atalante

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Aziliz ou les Filleuls de l’Ankou
de Ricardo Montserrat
Lmda N°16 Dans son quatrième roman Ricardo Montserrat explore l’imaginaire breton pour une histoire sentimentale gentillete et banale. Sans éclat. C’est à la page 179 que Ricardo Montserrat reconnaît avoir brouillé les pistes : Letranger dissimulait Tréguier -une bourgade des Côtes-d’Armor où l’auteur séjourna après avoir obtenu une bourse littéraire-, Port-Glas masquait la Roche Jaune, Tranger Trégor… Un décor donc bien réel, un petit bout de pays nommé le Trégorrois, délimité à l’est par la baie de Saint-Brieuc, à l’ouest par la...
Clichés de Bretagne
juin 1996
La Brigade chimérique vol.4
de Collectif
2010
Lmda N°112 Prolongement rêvé aux productions populaires de l’entre-deux-guerres, La Brigade chimérique dessine un monde où tout se tient. . Difficile de présenter cette série, aujourd’hui à son quatrième tome : et même, au départ, on n’y comprenait pas grand-chose. On se figurait grosso modo que l’idée était fort originale (des justiciers bien de chez nous à la veille de la Seconde Guerre mondiale), mais que sa réalisation était malaisée. Notamment, l’excès de petites cases et de grandes figures (de littérature populaire en...
Le beau feuilleton
avril 2010
Les Chiens de la nuit
de Enrique Medina
Lmda N°16 C’est la lecture du Voyage au bout de la nuit, à 16 ans, qui a donné à Enrique Medina l’envie d’écrire. « Le ressentiment de Céline, sa férocité et son impudeur ont produit la littérature la plus révolutionnaire de ce siècle ». Aujourd’hui, Medina, né en 1937 à Buenos Aires, est journaliste au quotidien argentin Página doce. Son œuvre, en grande partie inédite en français à l’exception de...
Un prophète de l’enfer
juin 1996
Ciné Soledad
de Francisco Gonzalez Lemesda
2000
Lmda N°33 Il voulait qu’on lui laisse une chance, il venait des bas-fonds comme toi : mais il la réclamait avec son esprit, pas avec ses poings". Paco Mayoral veut être écrivain ; Gaby Miranda veut devenir champion de boxe. Leurs parcours sont parallèles mais ils ne le savent pas. Ils ont l’âge de la dernière chance avant que le rêve ne se brise. L’auteur les fait se croiser dans les rues de Barcelone...
Ciné Soledad
janvier 2001
Le Corbeau, la blonde et les méchants
de Juan Hernandez Luna
Lmda N°24 Mejía, chauffeur de taxi, est embarqué dans une histoire sombre et confuse. Un meurtre, un peintre, une blonde, une photo de James Dean jouant de la clarinette, voilà les éléments hétéroclites de cette première traduction en français de Juan Hernández Luna, jeune auteur mexicain. Bienvenue à Puebla, ville de province où l’on peut « découper la chaleur en larges tranches écumeuses et bâtir...
Le Corbeau, la blonde et les méchants
septembre 1998
Feux de paille
de Juan Madrid
Lmda N°11 Avec les comédies d’Almodóvar, on avait de la Movida une image brillante. Avec Juan Madrid et Feux de paille on en découvre l’envers du décor. Le romancier Antonio Muñoz Molina écrivait récemment dans El País : « Avant les années 80, en général, l’Espagne c’était les corridas, le flamenco et l’Inquisition. Aujourd’hui, ce sont les corridas, le flamenco, l’Inquisition et les films d’Almodovar ». La Movida n’aura donc que peu contribué à changer notre perception de l’Espagne. L’une des raisons pour lesquelles il ne reste que peu de...
La Movida, dix ans après
mars 1995
J’aurais voulu être un type bien
de Marc Villard
1998
Lmda N°13 Marc Villard, célèbre auteur de polars, doit avoir une mémoire éclatée. Dans ce livre, il nous raconte sa vie par flashes. Pas toute sa vie. Vingt-cinq petites nouvelles comme autant de photographies qui représentent des moments d’émotion -le jour où sa mère annonce qu’elle a un cancer, le gamin pauvre qui tend sa main pour qu’elle lui soit dédicacée- des silhouettes fragiles -Juliet Berto,...
J’aurais voulu être un type bien
septembre 1995
Rien à faire
de Juan Madrid
Lmda N°17 Rien à faire est un roman que Juan Madrid a écrit en 1984. Moins ancré dans l’actualité espagnole que Feu de paille (1993), ce roman actualise l’une des figures mythiques de la littérature policière : le vieux truand qui n’a jamais eu de chance. Comme ces héros de Jean-Pierre Melville qui ont attendu en vain une heure qui n’est jamais venue, Silverio Roca, ex-chauffeur de braquages se laisse...
Le classique de Madrid
septembre 1996
La Route de Mandalay
de Richard Canal
Lmda N°24 Auteur de SF, Richard Canal signe son premier roman noir. L’auteur situe son histoire au Sénégal. Avec une maîtrise romanesque et stylistique évidente, il mène plusieurs récits parallèles dont les personnages sont fatalement voués à se rencontrer. Soit un couple blanc qui tient un hôtel désertique dans la brousse et dont l’existence semble se diluer dans la moiteur africaine ; un tueur à...
La piste africaine du polar
septembre 1998
Du tabac pour le puma
de Juan Hernandez Luna
1999
Lmda N°30 Deuxième traduction en français pour Juan Hernández Luna, un auteur de roman noir mexicain né en 1962. Un beau polar à la structure dynamitée. Lorsqu’on se représente le héros type du roman policier, on l’imagine paumé et imbibé. Ezequiel Aguirre, dans Du tabac pour le puma, ne sort pas du cadre, a priori. Il porte l’errance en lui, fume et boit. Signe distinctif plus singulier, il cherche à oublier dans sa pratique de la prestidigitation et des dominos le départ de sa femme Lilian. Si le précédent roman de Juan Hernández Luna...
Mezcal city
mars 2000

Auteurs