La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Bruit du temps

A propos

Les affinités électives Bâti comme une chambre d’échos, Le Bruit du temps, fondé par Antoine Jaccottet, s’affranchit des genres établis pour offrir une première ou seconde vie à des œuvres - toujours contemporaines. De sa voix douce, l’homme parle de défi, de passion, de patience. Et se réjouit de l’accueil réservé à sa maison d’édition, lancée en mars dernier. « Le courage surprend toujours », sourit Antoine Jaccottet, né en 1954, et fils du poète. Jugeons sur pièce. Le Bruit du temps a inauguré son catalogue avec fracas : L’Anneau et le Livre, un roman en vers de 1424 pages en édition bilingue de l’écrivain victorien Robert Browning. Ajoutons-en une autre : des ouvrages très soignés, imaginés par le graphiste Patrick Lébédeff, et richement dotés (notes, appareil critique). « Nous voulions montrer...
octobre 2009
Le Matricule des Anges n°107

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Alaska
de Jean-Claude Caër
2016
Lmda N°172 C’est sur le territoire de l’Amérique russe, comme on appelait l’Alaska au XIXe siècle, que Jean-Claude Caër se rend. Le saut dans un temps pur d’altération s’apparente ici à un plongeon en apnée vers une autre rive, ou vers ces « îles de la frontière entre les mondes » que signalaient les mots de Haida Gwaii (à quoi son livre précédent se destinait). Parti « pour Anchorage sous l’œil morne...
Alaska de Jean-Claude Caër
avril 2016
L' Anneau et le livre : Ring and the book (bilingue anglais)
de Robert Browning
2009
Lmda N°104 Devenu introuvable, le grand œuvre de Robert Browning (1812-1889), L’Anneau et le Livre, est enfin réédité. Ou comment transformer la boue en or. Traversée du temps, de la mer houleuse des hérédités fatidiques comme de la fausse innocence du mal et de ses enchaînements sauvages, il y a de l’épopée, désublimisée mais flamboyante, dans L’Anneau et le Livre (1868-1869), un monument de 21116 vers que Robert Browning - qui n’a rien à voir avec l’inventeur du pistolet automatique du même nom - mit quatre ans à écrire. Cette « construction...
Convulsive alchimie
juin 2009
Apostumes : Pages de carnets
de Jean-Luc Sarré
2017
Lmda N°190 À la définition que l’on trouve du mot « apostume », on peut y préférer celle que Jean-Luc Sarré lui donne : « apostille posthume  ». Pas d’anagramme indécollable entre ces deux mots-là (donc), mais entre « cancre et cancer  », comme il l’écrit, cette « fâcheuse  » se vérifie assurément. L’un des sujets de ce nouveau volume de notes choisies de divers carnets, loin d’être anodin, ne cesse...
Apostumes : Pages de carnets de Jean-Luc Sarré
février 2018
Autoportrait au père absent
de Jean-Luc Sarré
2010
Lmda N°113 S’il faut peu de chose pour que le passé surgisse dans l’instant, ce n’est pas sans réticence que le poète l’accueille. On s’attendait avec un tel titre, Autoportrait au père absent à une poésie qui ferait face comme un miroir interrogé à travers le temps. C’est mal connaître Jean-Luc Sarré, pour qui le présent, dans sa fugacité, semble seul retenir son attention : « Ma poésie veut le...
Epiphanies du quotidien
mai 2010
Avertissements
de Ryôkan
2017
Lmda N°185 Ainsi s’exprimait Ryôkan (1758-1831), un moine zen, et un ermite-poète, dont Alain Colas vient de traduire intégralement les Poèmes de l’ermitage. Peu connu de son temps mais devenu presque légendaire au Japon, Ryôkan – du nom sous lequel il a été ordonné moine – ne se soucia jamais de faire « une œuvre ». Le premier recueil d’une partie de ses poésies, La Rosée d’un lotus (Gallimard, 2002), fut constitué, après sa disparition, par une jeune moniale, Teishin, à laquelle il avait été lié par une amitié amoureuse à la fin de sa vie....
« qui peut dire de mes poèmes qu’ils en sont ? »
juillet 2017
Chemins faisant
de Philippe Denis
2019
Lmda N°205 Chemins faisant, anthologie personnelle de Philipe Denis, rassemble douze de ses livres. À l’ordre chronologique un subtil maillage dynamique se substitue pour donner à voir motifs et déplacements de cette œuvre patiente. Poète discret, venu à la poésie dans les années 70, Philippe Denis appartient, avec Jean-Michel Reynard (1950-2013) ou Alain-Christophe Restrat (1946-2017) dont il partagea les pages de la revue Argile (1973-1981), à cette génération d’auteurs (dans le compagnonnage de quelques aînés tels qu’André du Bouchet, Jacques Dupin), qui suspecta d’emblée l’effusion lyrique et l’emploi d’un...
Commune mesure
juillet 2019
Dans les marges
de Gilles Ortlieb
2016
Lmda N°174 Double parution pour un Gilles Ortlieb désormais consacré : de nouveaux itinéraires et des hommages littéraires renouvelés. Depuis la publication des contes grecs de L’Arbre-serpent (Bordas, 1982), Gilles Ortlieb mène une double activité de traducteur et d’écrivain itinérant. Né en 1953 à Ksar el Souk au Maroc, il chemine assez pour perpétuer la tradition d’Apollonios de Tyane, le philosophe errant. Les seuls titres de ses vingt-quatre livres portent mention des toponymes de Luxembourg, Gibraltar, Moyeuvre,...
Les ambulations gratifiantes
juin 2016
Le Dernier Voyage de Soutine
de Ralph Dutli
2016
Lmda N°176 biographe de Mandelstam, Ralph Dutli médite dans son premier roman autour de la vie de Chaïm Soutine, un peintre qui peignait comme Céline décrivait. Grâce à ce rien magique qu’est la littérature, un voyage vers la mort peut devenir une sorte d’allégorie de la vie humaine. Nous sommes le 6 août 1943 et l’ulcère dont Soutine souffre depuis des années vient de percer la paroi de son estomac. Libérés, les sucs gastriques envahissent la cavité abdominale. Il faut l’opérer d’urgence mais son « ange noir », Ma-Be, sa dernière compagne, « une de...
Les couleurs sont des douleurs
septembre 2016
Destruction
de Cécile Wajsbrot
2019
Lmda N°205 Deux magnifiques romans de Cécile Wajsbrot nous donnent à lire le passage du temps et des générations, glorifiant ainsi la littérature comme œuvre de résistance. Paru en 2005, Mémorial vient d’être réédité tandis que Destruction récemment paru constitue désormais le dernier des cinq livres par lequel Cécile Wajsbrot conclut tout un cycle consacré à l’art et la création. Dans chacun des deux livres, on y retrouve un style élégamment épuré mais aussi une semblable interrogation sur le temps : la nécessité du récit ainsi que le rôle fondamental de toute...
Généalogie du mal
juillet 2019
Devant la mer d’Okhotsk
de Jean-Claude Caër
2018
Lmda N°198 Le troisième opus de Jean-Claude Caër file vers l’empire des signes, rêve d’une mère disparue, parmi toute une nasse de réalités multiples et fuyantes. Dans La Ballade de Narayama, la tradition ubasute pratiquée dans les provinces centrales de Shinano veut que leurs habitants, une fois atteint l’âge de 70 ans, se rendent, aidés par un fils, dans la montagne de Narayama pour y mourir. Jean-Claude Caër, dans son nouveau livre Devant la mer d’Okhotsk, fait un peu le même trajet : il se rendit sur l’île d’Hokkaido pour y faire mourir en lui sa...
Signes rapportés du Japon
novembre 2018
En longeant la mer de Kyoto à Kamakura
2019
Lmda N°204 Montagnes et rivages sont les bornes du voyage, bornes exaltantes, surtout si le voyage se fait à pied et à cheval. Comme celui d’un Japonais anonyme qui parcourut les sites du Tokaido dans les débuts du XIIIe siècle. Tous ses efforts et tous ses moments contemplatifs visent à dépasser la cinquantaine qui vient et accéder à l’«  Éveil  » bouddhique : « des sandales de paille pour tout...
En longeant la mer de Kyoto à Kamakura
juin 2019
Et tout le tremblement
de Gilles Ortlieb
2016
Lmda N°174 Double parution pour un Gilles Ortlieb désormais consacré : de nouveaux itinéraires et des hommages littéraires renouvelés. Depuis la publication des contes grecs de L’Arbre-serpent (Bordas, 1982), Gilles Ortlieb mène une double activité de traducteur et d’écrivain itinérant. Né en 1953 à Ksar el Souk au Maroc, il chemine assez pour perpétuer la tradition d’Apollonios de Tyane, le philosophe errant. Les seuls titres de ses vingt-quatre livres portent mention des toponymes de Luxembourg, Gibraltar, Moyeuvre,...
Les ambulations gratifiantes
juin 2016
Mémorial
de Cécile Wajsbrot
2019
Lmda N°205 Deux magnifiques romans de Cécile Wajsbrot nous donnent à lire le passage du temps et des générations, glorifiant ainsi la littérature comme œuvre de résistance. Paru en 2005, Mémorial vient d’être réédité tandis que Destruction récemment paru constitue désormais le dernier des cinq livres par lequel Cécile Wajsbrot conclut tout un cycle consacré à l’art et la création. Dans chacun des deux livres, on y retrouve un style élégamment épuré mais aussi une semblable interrogation sur le temps : la nécessité du récit ainsi que le rôle fondamental de toute...
Généalogie du mal
juillet 2019
Mon ami Vassia
de Jean Rounault
2009
Lmda N°110 En 1945, Jean Rounault est déporté vers les mines du Donetz, en Ukraine. Il y connaîtra l’angoisse, mais aussi la solidarité. L’ancien adage le disait : chaque livre a son destin. Au lendemain de la Libération, des dizaines de témoignages sur la déportation parurent, répondirent à une curiosité vive mais éphémère, puis furent oubliés : on devait aller de l’avant, reconstruire, revivre enfin. Il fallut attendre les années 80 pour qu’un intérêt neuf envers le génocide des juifs d’Europe amène une redécouverte de...
Esclave de Staline
février 2010
Ostraca
de Gabriel Levin
2010
Lmda N°112 Grave et pleine, l’écriture de Gabriel Levin (né en 1948) rend un son d’airain. Illustration en deux livres. Heureuse découverte pour le lecteur français que cet auteur qui rend hommage à ce qui fut et à ce qui est, faisant singulières des entités du monde que le peu de notre acuité abandonne à l’uniforme. Avant tout, des lieux : sites archéologiques, villages bédouins, baies rocheuses - que la forme du poème mime à l’instar d’ « ombelles et asphodèles, / alimentant les syllabes / amoncelées de...
Désir de totalité
avril 2010
Paris-Orphée
de Henri Cole
2018
Lmda N°195 Dans ses chroniques, le poète Henri Cole évoque ses itinérances littéraires et ses rencontres. Une quête de soi au cœur d’une ville à l’aura sans égal. De 2012 à 2016, l’écrivain américain Henri Cole relate aux lecteurs du New Yorker ses promenades, accomplies lors de ses divers séjours dans la ville mythique. Installé au cœur du Quartier latin, il en arpente les rues depuis la Montagne Sainte-Geneviève, le Jardin du Luxembourg, ou encore le Jardin des plantes. Il s’en va visiter ce Paris légendaire, en mettant ses pas dans ceux de nombre...
Paris féerie
juillet 2018
La Plongée
de Lydia Tchoukovskaïa
2015
Lmda N°169 Rédigé sans espoir de publication, La Plongée est l’exercice salutaire pratiqué par Lydia Tchoukovskaïa pour survivre à la brutalité irrationnelle et à la douleur. La parole et la mémoire, ce sont les deux piliers auxquels la Russe Lydia Tchoukovskaïa s’accrocha quand on lui eut retiré celui qu’elle aimait, et qu’on l’eut laissée dans le doute sur la destinée de cet homme fusillé dès son arrestation en 1938. En plein cœur des grandes purges staliniennes, seul l’espoir permettait de tenir et elle tint, longtemps, dans le silence assourdissant et les...
De la neige dans l’âme
janvier 2016
Poèmes
de Natsume Sōseki
2016
Lmda N°179 Au Japon, dans les librairies ordinaires, Natsume Sôseki, l’auteur de Je suis un chat, n’est présent que par ses romans. Si j’ai découvert ses poèmes en chinois classique, dans les trois meilleures éditions, pas si anciennes (1966 et 1983), c’est grâce au quartier des bouquinistes de Kanda, aubaine que j’attendais vaguement, pour avoir appris, en étudiant les moines-poètes du Zen des...
Poèmes de Natsume Sôseki, par Alain-Louis Colas
janvier 2017
Poèmes costumés (suivi de) Bât. B2
de Jean-Luc Sarré
2017
Lmda N°181 Deux livres (épuisés depuis un bail), côte à côte. Deux temps compris entre les années d’une fin de royaume, son agonie, ses langueurs (Poèmes costumés), et les paysages urbains de la cité phocéenne (Bât. B2). Deux vues, l’une, comme trempée dans les Mémoires de Saint-Simon, à celle, panoramique, qu’offre le bâtiment B2 sur un ciel croulant, près à éclater dans les verts de pins ébouriffés…...
Poèmes costumés (suivi de) bât. b2 de Jean-Luc Sarré
mars 2017
Poèmes de l’Ermitage
de Ryôkan
2017
Lmda N°185 Ainsi s’exprimait Ryôkan (1758-1831), un moine zen, et un ermite-poète, dont Alain Colas vient de traduire intégralement les Poèmes de l’ermitage. Peu connu de son temps mais devenu presque légendaire au Japon, Ryôkan – du nom sous lequel il a été ordonné moine – ne se soucia jamais de faire « une œuvre ». Le premier recueil d’une partie de ses poésies, La Rosée d’un lotus (Gallimard, 2002), fut constitué, après sa disparition, par une jeune moniale, Teishin, à laquelle il avait été lié par une amitié amoureuse à la fin de sa vie....
« qui peut dire de mes poèmes qu’ils en sont ? »
juillet 2017
Renard-Pèlerin
de Paulette Choné
2009
Lmda N°106 En imaginant les Mémoires de Jacques Callot, Paulette Choné donne aux ombres d’une vie vouée à la gravure, une transparence quasi sonore. Célébré par Hoffmann, par Aloysius Bertrand ou par Alberto Giacometti, fasciné par le « grand vide » dans lequel il fait gesticuler, s’exterminer et s’abolir ses personnages, le graveur Jacques Callot - né en 1592 à Nancy - est de ces maîtres à l’art aussi immédiatement pénétrable qu’indéfiniment mystérieux. Auteur, en dépit d’une vie plutôt brève (il meurt à 43 ans), de plus de 1500 gravures...
Le noir et l’éclat
septembre 2009
Rondes de nuit
de Amaury Nauroy
2017
Lmda N°188 Avec un recueil de proses portées par l’émotion et les éblouissements, Amaury Nauroy redonne à l’inutile, au beau, au simple, un visage scriptural. Singulièrement attachant l’ouvrage que signe Amaury Nauroy (né en 1982), un amoureux des lettres et des livres qui travaille aujourd’hui dans l’édition après avoir été libraire, bibliothécaire, nègre… Une passion qu’on lit constamment en filigrane des trois livres qui composent Rondes de nuit, des proses aimantées par des lieux et des artistes dont la rencontre a été source de révélation. Le...
Visitations initiatiques
novembre 2017
Sonnets portugais (bilingue anglais)
de Elisabeth Barrett Browning
2009
Lmda N°104 Composés pendant les vingt mois qui précèdent le mariage secret et de la fugue du couple, en septembre 1846, de la poétesse anglaise avec Robert Browning, ces sonnets ne sont parus qu’en 1850, l’auteur hésitant à dévoiler au public une matière aussi intime. Elizabeth Barrett Browning a déjà construit une œuvre, et une renommée ; étrangement, celle-ci a connu ultérieurement un certain déclin,...
Sonnets portugais
juin 2009
Starlite Terrace
de Patrick Roth
2016
Lmda N°172 À l’ombre de la fabrique à rêves d’Hollywood, les histoires étincelantes de nostalgie d’individus ordinaires, en quête de rédemption. Patrick Roth envoûtant. Starlite Terrace, c’est le nom d’une résidence sur Ventura boulevard dans un quartier de Los Angeles. C’est là que s’écoulent les jours de quatre de ses habitants à la retraite – Rex, Moss, Gary et June. Chacun a eu une vie plus ou moins liée à l’industrie cinématographique d’Hollywood, à l’aune de son aura mythique. Du reste, les films – l’amour du cinéma – sont les passages intérieurs qui...
Avancer en eaux profondes
avril 2016
Sur la balance de Job : pérégrinations à travers les âmes
de Léon Chestov
2016
Lmda N°174 L’œuvre de Léon Chestov (1866-1938), en s’attachant à déconstruire et à bouleverser nos certitudes, souligne le vide qui bée sous nos pieds. Sa lecture est une mise à l’épreuve passionnante. Le caractère essentiel de la vie est l’audace », écrivait Léon Chestov. Sur la balance de Job, huitième tome de ses Œuvres complètes réédité par Le Bruit du temps, est une captivante plongée au cœur de cette pensée singulière et inquiète. Dense et inquisiteur, ce volume se fait l’écho d’une philosophie hantée par l’incertitude, la mort et la littérature. « À quel signe reconnaîtrons-nous que...
Ce qui importe le plus
juin 2016
Le Tunnel d’Ezechias et deux autres récits
de Gabriel Levin
2010
Lmda N°112 Grave et pleine, l’écriture de Gabriel Levin (né en 1948) rend un son d’airain. Illustration en deux livres. Heureuse découverte pour le lecteur français que cet auteur qui rend hommage à ce qui fut et à ce qui est, faisant singulières des entités du monde que le peu de notre acuité abandonne à l’uniforme. Avant tout, des lieux : sites archéologiques, villages bédouins, baies rocheuses - que la forme du poème mime à l’instar d’ « ombelles et asphodèles, / alimentant les syllabes / amoncelées de...
Désir de totalité
avril 2010
Versants d’un portrait
de Sander Ort
2018
Lmda N°198 Livre de peintures et d’écarts, Versants d’un portrait propose une très originale manière d’aller au-devant de la poésie d’André du Bouchet. Peintre et traducteur en allemand d’auteurs avec lesquels il se lie d’amitié, Sander Ort, né en 1942 à Düsseldorf, partage sa vie entre la banlieue parisienne et Tokyo où il réside six mois par an. Traduisant un Choix de poèmes d’André du Bouchet, il a voulu connaître Truinas, le petit village de la Drôme préalpine dont le poète a fait son « haut lieu d’écriture ». Réactualisant un motif...
Comme en tendant des filets au vent
novembre 2018

Auteurs