La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Événement & Grand Fonds

Les articles

Romans et nouvelles

de Joris-Karl Huysmans

Le Drageoir aux épices/Croquis parisiens

de Joris-Karl Huysmans
Écartelé entre la chair, le diable et Dieu Fasciné par le péché et l’insolence des filles de rue, féru d’esthétisme, Huysmans (1848-1907), qui commença par le naturalisme et finit oblat des Bénédictins, est l’auteur d’une œuvre décapante et moderne. Il entre au catalogue de la Pléiade. Son nom s’est toujours chuchoté entre initiés et sa singularité a séduit des écrivains aussi différents qu’André Breton, Ernst Jünger, Bruce Chatwin ou Michel Houellebecq. L’Art et la Femme, le Diable, Dieu et le Vice – qu’il peint sans rien lui ôter de ses fascinations ni de ses envoûtements – l’œuvre de Huysmans regorge d’audaces et subjugue souvent par la volupté langagière qu’elle procure. C’est cet artiste jusqu’au bout des ongles, cet amateur d’insolite et de non-pareil, qui entre aujourd’hui dans la Pléiade avec ses Romans et nouvelles. Ne manquent que les derniers textes, ceux du...
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208

Idiotie

de Pierre Guyotat

Pierre Guyotat politique

de Julien Lefort-Favreau

Corps à corps

Pierre Guyotat poursuit son autobiographie : une entreprise complexe de dévoilement qu’accompagne, en parallèle, un essai éclairant de Julien Lefort-Favreau. Le titre peut sembler mystérieux ou provocateur – et ne sera pas expliqué dans l’œuvre : Idiotie. S’agit-il là, pour Guyotat, d’indiquer une sorte de lourde résistance d’un cerveau qui ne s’accommode pas du monde qui lui fait face ? Le jeune Pierre doit-il être vu comme une sorte de Mychkine ou de Candide, comme eux s’efforçant de comprendre des événements en partie indéchiffrables ? Ou bien...
octobre 2018
Le Matricule des Anges n°197

Œuvres romanesques précédé de Poésies complètes

de Blaise Cendrars

L’expérience des limites

Lire Cendrars (1887-1961), c’est découvrir un univers où les signes conspirent, où les coïncidences règnent et où l’écriture multiplie les anamorphoses. Un inclassable, un irrégulier pour qui l’écriture est créatrice de réel. Passé sous silence par la modernité critique des années 1960 et souvent réduit à l’imagerie complaisante du bourlingueur, de l’aventurier de la vie, du manchot des Lettres françaises ou du poète-journaliste-moderne qui a tout vu, tout lu, tout vécu, Blaise Cendrars est aujourd’hui en passe d’être pleinement reconnu pour ce qu’il était : un créateur en perpétuel mouvement et à l’écoute du...
janvier 2018
Le Matricule des Anges n°189

Poèmes et antipoèmes (anthologie 1937-2014)

de Nicanor Parra

Loin de l’Olympe

La publication d’une imposante anthologie bilingue du Chilien Nicanor Parra est l’opportunité de faire enfin connaître au lecteur français le plus iconoclaste des grands poètes de notre temps. Mesdames et messieurs / Voici notre dernier mot / Notre premier et dernier mot  : / Les poètes sont descendus de l’Olympe. » S’il en est un, de poète, qui s’est chargé de les faire descendre, et manu militari, c’est bien Nicanor Parra (103 ans cette année ; au Chili, plus qu’ailleurs peut-être, la poésie conserve), dont le premier recueil fut et est encore un pavé dans la mare du lyrisme...
juin 2017
Le Matricule des Anges n°184

Journal intégral 1953-1986

de Matthieu Galey

Une faune mirobolante

Digne de celui des Goncourt, le Journal (1953-1986) de Matthieu Galey – enfin donné dans son intégralité – démystifie les rites et les mœurs de la vie littéraire et mondaine. Férocement humain et délicieusement scandaleux. Genre littéraire à la forme ouverte, le journal est un espace totalement libre dont chaque auteur décide de l’usage. Mais s’il y a autant de journaux que de diaristes, les plus intéressants sont souvent l’œuvre de ceux que tente l’écriture mais qui, en même temps la rejettent. C’est le cas du journal de Matthieu Galey, passionnant de bout en bout, parce que c’est le roman d’une vie, et que...
mai 2017
Le Matricule des Anges n°183