La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Poésie

Les articles

Autobiographies de la faim

de Sylvie Durbec
Parole d'une dépossession Poème en prose incantatoire, Autobiographies de la faim entend faire œuvre de son désœuvrement : Sylvie Durbec procède à une sorte de catharsis. En neuf séquences, Sylvie Durbec nous offre un récit au style tout à la fois laconique et baroque. Sur la scène de son théâtre intérieur, la narratrice entreprend un périple au cœur de ses souvenirs d’enfance ravivés par le deuil de ses parents disparus. Comment alors faire parler les images que la mémoire suscite sans cesse, quand il ne s’agit parfois que de quelques bribes sur le point de disparaître ? En accueillir l’obsédante présence sauve ces instants, fugaces épiphanies : « Parler simplement d’une chose difficile. Ne pas trop en faire. Parler en se taisant. Retenir le plus...
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208

Quel avenir pour la cavalerie ?

Une histoire naturelle du vers français
de Jacques Réda

Décasyllabe ou alexandrin ?

Entretien à bâtons rompus avec Jacques Réda, exégète du vers lorsqu’il n’est plus. Commentaires sans faux-fuyant. Rencontrer Jacques Réda est une affaire toute simple : il convient de se placer devant une librairie et, d’un pas assuré, en franchir le vantail. Les livres de l’ex-directeur de la Nouvelle Revue française, figure vénérable de la maison Gallimard désormais, se dénichent dans le rayon « Poésie » ou au milieu des « Essais ». Là, deux options : essais musicaux ou essais littéraires ? Ici, ses...
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208

Les Couleurs de boucherie

de Eugène Savitzkaya

Une esthétique du choc

Derrière les scènes de guerrerie et la beauté convulsive des Couleurs de boucherie, c’est le retour à un insensé primitif qu’inventait la poésie d’Eugène Savitzkaya. Réédition d’un livre épuisé depuis longtemps. Impatiente, insoumise, défamiliarisante, la poésie d’Eugène Savitzkaya. Tribale, tout en éclats d’énergie pure, en spirale scripturale, elle consigne des impacts, pense avec le corps, délivre le refoulé, s’enfonce au plus nu du sensible portée par des logiques libidinales et par un irrépressible désir de découverte. « Ce livre est une exploration au cœur des reliquaires, dans les grottes et...
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208

Sous l’imperturbable clarté

de Jean-Marie Barnaud

Ce qui reste d’un chant

De livre en livre, Jean-Marie Barnaud donne à entendre une poésie au phrasé discret, sans ostentation, voix basse toujours à la recherche d’une joie qui serait une royauté pour tous… À la question qu’Alain Freixe lui pose quant à ce « comment dire » de la poésie, et ce qu’elle peut répondre face aux accidents qui viennent blesser l’existence, Jean-Marie Barnaud (né en Charente-Maritime en 1937) répondait, avec parcimonie et réserve, ceci : « il me semble que le “comment dire” devrait coïncider avec la nécessité de désencombrer la parole des artifices par lesquels parfois...
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208

Pierres de folie

de Collectif

Les mots de la folie

Si la langue ne saurait être le dernier rempart contre la démence, elle peut être le sésame qui ouvre à la poésie diagonale de son univers. Elles sont huit dont l’écriture échappe à toutes les réductions, à tous les cadrages, huit femmes, écrivaines et « folles » réunies sous une même couverture rouge : Sophie Podolski (1953-1974), Emma Santos (1943-1983), Agnès Rouzier (1936-1981), Raphaële George (1951-1985), Unica Zürn (1916-1970), Miriam Silesu (1975-1999), Mary Barnes (1923-2001), Anne Thébaud (1966-2007). Huit voix à...
novembre 2019
Le Matricule des Anges n°208