La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Le Matricule des Anges

  • La voix qui crie dans le désert

    Lmda N°235 Quinze nouvelles de Franz Bartelt, lampadaire de l’absurde et détergent métaphysique : lumineux, corrosif.

    Souvenirs du théâtre des opérations

    Quinze tranches de vie à la première personne : à chaque fois et en quinze à vingt pages, un homme, une femme ou un enfant monologue. Le premier talent de Franz Bartelt est déjà dans sa ventriloquie, parce qu’il est un maître de la nouvelle dont il obtint le prix Goncourt en 2006 pour Le Bar des habitudes. Mais le plaisir que prend le lecteur à écouter ces quinze voix serait incomplet si...
  • Jack

    Domaine étranger Scènes de la vie d'un propre-à-rien Il arrive qu’un amour impossible rende la vie possible : Marilynne Robinson nous conte la rédemption de Jack, amant burlesque et chevaleresque à la fois. L’incipit est pour le moins curieux : un homme et une femme dialoguent dans la rue mais on devine que l’essentiel a eu lieu avant. Une scène, au restaurant, s’est mal passée, et l’homme raccompagne la femme chez elle – mais nous n’en saurons pas plus… pour l’instant. Des indices, peu à peu, se mettent en place, la plupart du temps par le biais de dialogues : le second, nocturne, a lieu dans un cimetière et occupe plus de soixante pages ! Ces...
  • Le Vestibule des lâches

    Domaine français Dans la vallée obscure Écossais de naissance, mais écrivant en français, Manfred Kahn nous livre un premier roman noir violent et étouffant. On a beaucoup parlé, il y a quelque temps, de « rural noir », expression désignant le roman noir en pleine nature et les sombres aspects que peut prendre parfois la vie campagnarde. Le Vestibule des lâches, premier roman de Manfred Kahn, pourrait s’approcher de cette définition, cependant il s’en détache, va plus loin, et serait sans doute plutôt à ramener vers une forme de nature writing à la française qui sait aménager, dans de grands...
Chronique
En grande surface
par Pierre Mondot

La question du genre

Si j’étais un genre littéraire à moi tout seul, ce serait le pointillisme ! » théorise Bernard Minier dans les colonnes de Paris Match. Non pas en allusion au mouvement pictural, pour définir par exemple une technique narrative usant de la fragmentation et du discontinu, non, seulement pour affirmer qu’il est pointilleux. Précision à l’intention des élites déconnectées : Bernard Minier affiche à la pesée 45 millions d’exemplaires vendus, des romans traduits dans 25 langues et boxe dans la catégorie thriller. Polar, thriller, on se mélange toujours, les deux formes sont proches, et on y...
Le Matricule des Anges n°233
Shubhangi Swarup

un auteur

Shubhangi Swarup

Chronique
Traduction

Élisabeth Landes*

Le Dernier mouvement, de Robert Seethaler Robert Seethaler est un acteur majeur de la littérature contemporaine d’expression allemande. Ce Viennois discret qui vit maintenant à Berlin en retrait de toute agitation médiatique élabore une œuvre singulière dont l’apparente simplicité exclut toute complaisance. Il est d’autant plus réjouissant qu’il soit très lu dans l’espace germanophone ; depuis la parution du Tabac Tresniek les romans de Seethaler sont autant de best-sellers salués par la critique et ses lectures publiques rassemblent facilement trois à quatre cents personnes. Le Dernier Mouvement, son dernier et très bref...
Le Matricule des Anges n°229
  • Entre toutes les femmes

    Domaine étranger Retour au père Portrait d’une Irlande rurale, Entre toutes les femmes de John McGahern sonde l’intimité de la famille et l’ambivalence de ses sentiments. Les éditions Sabine Wespieser nous convient à une redécouverte, avec la nouvelle publication de ce texte de John McGahern depuis longtemps indisponible – précédemment paru (dans la même traduction, par Alain Delahaye) en 1990. De l’auteur, disparu en 2006, on peut souligner l’influence sur toute une génération d’écrivains irlandais – on pense à Claire Keegan, à Colm Tóibín, à Donal Ryan notamment. La lecture d’Entre toutes les femmes,...
  • Temps permettant

    Poésie Ce besoin de concrétude Le pari de Christine Lapostolle : regarder par la fenêtre, tendre l’oreille vers le dehors et écrire, sur une année, la vie dans ses fluctuations arbitraires. Des lumières éparses clignotent dans le port/ personne n’a organisé cet éclairage/ selon des critères de beauté/ personne n’a cherché à en faire un spectacle ». C’est exactement ce à quoi la romancière Christine Lapostolle s’emploie dans son dernier opus : noter ce qui apparaît depuis sa fenêtre donnant sur la rade de Brest. Le monde extérieur tel qu’en lui-même, sans personne pour le mettre en scène, afin que jamais le réel ne se meuve en...
  • Prison

    Histoire littéraire Purger sa peine Figure majeure du dadaïsme, Emmy Hennings (1885-1948) témoigne, dans un récit poignant, de la prison dans l’Allemagne de 1914. Avec Prison, le lecteur français peut enfin lire Emmy Hennings, poétesse, romancière, « cabaretiste » comme elle se désigne, danseuse d’avant-garde, modèle nue, performeuse de la première heure et créatrice de marionnettes. Épouse d’Hugo Ball, elle le suit dans ses errances et sa misère entre Suisse et Allemagne, elle morphinomane, lui qui la bat et l’envoie tapiner. Ils fondent ensemble le Cabaret Voltaire à Zurich, berceau de Dada, ce...
  • Un raisin au soleil

    Théâtre Du soleil et de la colère Lorraine Hansberry met en scène les préjugés raciaux qui font obstacle aux rêves d’une famille afro-américaine dans les années 50. Peu de gens en France connaissent Lorraine Hansberry, cette jeune autrice américaine, née en 1930 et morte prématurément à 35 ans, militante pour les droits civiques et les droits des femmes. Sa pièce Un raisin au soleil, écrite en 1959, est non seulement un grand classique du théâtre noir américain, mais également la première pièce écrite par une femme noire et montée à Broadway, avec Sidney Poitier dans l’un des principaux rôles. En 1991,...
Intemporels
par Didier Garcia

Un an au Spitzberg

Première femme blanche sans doute à passer un hiver dans l’Arctique, l’Autrichienne Christiane Ritter a fait de son séjour un récit enchanteur. En 1933, alors que l’Europe se dirige vers sa Seconde Guerre mondiale, Christiane Ritter (1897-2000) décide de rejoindre son mari au Spitzberg (où il s’est établi après une expédition scientifique), la plus grande île norvégienne de l’archipel du Svalbard. Et d’y passer un an. L’entreprise relève moins du pèlerinage que du stage de survie. La voici débarquant dans un lieu « à peine accessible aux navires, séparé du dernier établissement humain par quelque deux cent cinquante kilomètres de glaciers et de montagnes ». Dans ce « royaume du brouillard, de la glace et des vagues », sur lequel...
Le Matricule des Anges n°190