La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Le Matricule des Anges

  • L’audace d’Anton

    Lmda N°233 Les deux nouveaux romans d’Anton Beraber donnent à lire bord à bord la grande langue dans sa bravoure. Coup double.

    Braves d’après

    On attend toujours au tournant l’auteur d’un premier livre encensé. Quatre ans après La Grande Idée, qui reçut le prix Valery-Larbaud, Anton Beraber sort enfin du bois avec non pas un mais deux seconds romans, Braves d’après et Celles d’Hébert. Tout comme chez Céline, Cingria ou Michon, la grande affaire de l’écrivain reste la phrase : travail d’atelier, exemplairement artisanal, où se rabote...
  • Maman pour le dîner

    Domaine étranger Steak hénaurme ! Issu d’un milieu juif ultra-orthodoxe, le romancier Shalom Auslander nous redonne littéralement le goût des siens. Iconoclaste, rabelaisien et déjanté. Par ces temps où nous courons tous masqués, n’avons-nous pas perdu le goût de la farce ? Certainement pas Shalom Auslander qui à chaque publication en rajoute une couche épaisse, burlesque, décalée. Faut dire que le quinquagénaire né dans l’État de New York, à Monsey, peuplé essentiellement de juifs hassidiques a un lourd passif. Entré en turbulence par l’écriture pour se détacher de la bigoterie, l’entre-soi et les interdits, son premier...
  • Le Marathon de Jean-Claude

    Domaine français Cortège de la piétaille Bien lié dans ses petites foulées, un hommage à la course de fond en amateur, par cyrille martinez. Une belle épopée ordinaire. Une note liminaire introduit aux personnages du Marathon de Jean-Claude et autres épreuves de fond, ainsi qu’à l’intention de son auteur : « Sportifs sans couronnes ni médailles, auteurs de marathons secrets et d’exploits aberrants. Vous voilà, mes champions ». En quinze chapitres portant chacun sur une « épreuve », le livre de Cyrille Martinez nous entraîne derrière les coureurs et coureuses à pied : sportifs méconnus, historiquement...
Chronique
En grande surface
par Pierre Mondot

Mâles bêta

Grimaces embarrassées de la rédaction à l’annonce d’un prochain article sur Mona Chollet. L’idée, jugée moyenne, fait débat. Ne court-on pas le risque d’ajouter de la division à la division dans un pays déjà largement fracturé ? Ne pourrait-on pas trouver matière moins sensible en ces temps compliqués alors qu’à nouveau soufflent les vents mauvais ? Il paraît qu’Anne Hidalgo a sorti un livre, tu es sûr que ça ne te tente pas ? Cette inquiétude. Ça va, c’est pas comme si la revue s’appelait le Patricule. On promet d’autant plus de sérieux que l’essai aborde une question grave, qui nous...
Le Matricule des Anges n°229
Tiziano Terzani

un auteur

Tiziano Terzani

Chronique
Traduction

Josette Chicheportiche*

Cavalier, passe ton chemin, de Larry McMurtry Larry McMurtry, c’est tout d’abord ma rencontre avec Oliver Gallmeister. J’avais traduit Texasville en 1989 pour les éditions First, et un soir de 2016, Oliver m’a appelée pour m’annoncer qu’il voulait racheter ma traduction et que si je le souhaitais, je pouvais la revoir avant publication. Je me suis empressée d’accepter et le rachat et la révision. Le rachat, car cela m’ouvrait les portes de sa maison d’édition qui m’attirait depuis que j’avais lu Sukkwan Island, et la révision car je pressentais qu’une relecture ne ferait pas de mal à ma traduction, certainement datée et sans doute...
Le Matricule des Anges n°228
  • Lady Chevy

    Domaine étranger À l'ombre des Appalaches Portrait d’une adolescente portée par la rage, dans un monde où la notion du bien s’est effacée. Perturbante, entière, dévorée par ses espoirs, ses attentes, ses déceptions. Lady Chevy est Amy Wirkner, 18 ans. « On (l)’appelle Chevy parce (qu’elle a) le derrière très large, comme une Chevrolet. Ce surnom remonte au début du collège. Les garçons de la campagne sont très intelligents et délicats. » Elle a le profil de la laissée-pour-compte : obèse, brillante, pauvre, implacablement lucide. Mal dans sa peau, mal dans sa courte vie, mal...
  • Blue box

    Suivi de "le voyage au centre du discours"
    Poésie Une autre poétique de la présence Inédit en français, Blue Box nous laisse découvrir le bourdonnement permanent d’une langue tout autre. Génialement inventif. Barbara Köhler a fondé son approche de la création poétique sur une conception élargie de celle-ci. Par le biais d’une critique du langage susceptible de reproduire l’aliénation à l’œuvre au sein de la société, elle met en avant une fonction autre de l’art : s’orienter vers une échappée, celle d’un ailleurs que le langage permet d’entrevoir si ce n’est de signifier. Née en 1959, en RDA, à Bürgstädt, un village de la Saxe, elle deviendra...
  • Journées 1925-1944

    Histoire littéraire L'hellénisme comme humanisme D’un intérêt exceptionnel, le premier tome du journal que tint le poète Georges Séféris jusqu’à sa mort en 1971 brasse aussi bien la littérature que l’histoire, la langue et la guerre, de la Grèce à l’Europe. Parce qu’il est né en 1900 à Smyrne, la vie de Séféris épouse celle de son siècle. Les persécutions turques contre les Grecs d’Anatolie puis la Grande Guerre poussent la famille Séfériades à rejoindre l’autre rive en 1914. Après avoir perdu la patrie de son enfance, dont le souvenir mélancolique le hantera toute sa vie, Séféris finit le lycée à Athènes puis part étudier le droit à Paris. Le lundi 16 février 1925, son journal s’ouvre...
  • Les Pieuvres

    Théâtre Le chant du courage Ou comment affronter ses monstres intérieurs, entre pieuvre et ouragan. Les Pieuvres est une pièce jeunesse qui met en jeu trois adolescents cabossés par la vie. Ils sont réunis dans une sorte de colonie, prônant la pratique sportive comme thérapie. Mais ces trois-là sont tout sauf sportifs. Au démarrage, Ulysse s’est enfermé dans les toilettes, à la suite d’un blocage sur le plongeoir de la piscine. Quand il est trop perturbé, Ulysse entend une voix dans sa tête, celle de son frère mort. Son copain Simon le...
Égarés, oubliés
par Éric Dussert

Le barde des Maures

Chantre de la Provence, Jean Aicard (1848-1921) connut une carrière soutenue par la chance et la reconnaissance. Trop peut-être. On se penche rarement, dans le cadre de cette rubrique, sur le sort des académiciens disparus dont l’œuvre dort d’un sommeil mérité que la postérité se garde bien de troubler. Irait-on s’inquiéter du sort de la littérature d’un Marcel Prévost ? Il s’en faut pourtant que les chenus du quai Conti aient toujours été de piètres auteurs. Un habile mélange d’écrivains en vogue et de vraies plumes a toujours prévalu sous la coupole, comme le démontrera, peut-être, ce qui suit, puisque Jean Aicard fut de cette compagnie en un temps où elle comptait encore. Jean Aicard est peut-être né coiffé, le...
Le Matricule des Anges n°113