La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Le Matricule des Anges

  • Le feu de la liberté

    Lmda N°237 Entre conte oriental et récit initiatique, les voyages extraordinaires d’une esclave aux Comores, par Touhfat Mouhtare.

    Le Feu du milieu

    Édité à Marseille, où vit une importante communauté d’origine comorienne, Le Feu du milieu est le troisième livre de Touhfat Mouhtare, elle-même née à Moroni en 1986 et installée depuis plusieurs années en France. Issue d’une famille aisée, ayant très tôt le goût d’écrire, la jeune femme a étudié les langues étrangères à la Sorbonne, après une enfance nomade, parfois mouvementée : ce...
  • Le Poids des choses

    Domaine étranger La blessure de la vie Plongée bouleversante au cœur d’une famille dans l’Autriche de l’après-guerre, par Marianne Fritz (1948-2007). Publié en 1978, le premier roman de Marianne Fritz s’attarde sur les traumatismes perpétrés par la Seconde Guerre mondiale. Nous sommes en 1963, le 13 janvier précisément, dans la petite ville de Donaublau (« Danube bleu » en français, du nom de la célèbre valse de Strauss). Wilhelm et Wilhelmine fêtent leur troisième anniversaire de mariage. Dans l’ombre de cette journée particulière, bien des choses se meuvent : les 40 ans de Berta, la...
  • P.r.o.t.o.c.o.l.

    Domaine français Kapital de la douleur Ample roman polyphonique, P.R.O.T.O.C.O.L. traduit les doutes qui traversent nos démocraties, et imagine des contre-offensives pas si désirables. Avec sa livrée rouge vif, arborant sur la couverture un Karl Marx pointant l’index sur le lecteur comme pour lui adresser le « I need you » d’une révolution à venir : P.R.O.T.O.C.O.L. de Stéphane Vanderhaeghe s’affiche avec près de 600 pages en ambitieux pavé lancé dans la vitrine. Émargeant à la catégorie des dystopies, le roman reflète une époque encore pas si lointaine où chaque samedi voyait s’affronter dans la rue un peuple...
Chronique
En grande surface
par Pierre Mondot

D’un auteur l’autre

La guerre fait rage aux portes de l’Europe, les meuniers manquent de blé, la gauche se présente unie pour les législatives et au classement des ventes caracole le dernier Céline. En quelle année sommes-nous ? On propose à la rédaction une enquête sur cette résurrection. Refusée : la revue vient déjà de dépêcher un envoyé spécial à Meudon, un second commentaire ferait doublon. « Occupe-toi donc de Tesson », suggère le post-scriptum. Encore ? Attendez qu’on devine… Une chasse au dahu ? La traversée des Alpes à dos d’éléphant ? Mais non, pardon, l’auteur de Berezina et de La Panthère des...
Le Matricule des Anges n°234
Claire Baglin

un auteur

Claire Baglin

Chronique
Traduction

Marina Heide*

Les Oiseaux, de Tarjei Vesaas Quand les éditions Cambourakis m’ont proposé de retraduire Les Oiseaux de Tarjei Vesaas, j’ai été à la fois ravie, honorée et effrayée. Car ce petit pays qu’est la Norvège compte peu de classiques, et celui-ci en fait partie. Vesaas est de ceux qui ont bercé mon adolescence et mes années d’étudiante. Je me rappelle encore l’étrange impression, un mélange d’effroi et d’émerveillement, que m’a laissée la lecture de Palais de glace quand j’étais au lycée. J’avais lu Les Oiseaux dans la foulée, je me revois encore à la plage avec le livre orange que j’avais déniché dans la bibliothèque de...
Le Matricule des Anges n°233
  • Amnistie

    Domaine étranger Hiérarchie de l'invisibilité Aravind Adiga, l’auteur du Tigre blanc, nous revient avec un roman social, ironique, sur l’exil et l’immigration. Danny, de son vrai nom Dhananjaya Rajaratnam, vit à Sydney depuis plus de quatre ans. Il a quitté sa ville natale de Batticaloa au Sri Lanka après avoir été torturé par la police, laquelle pensait avoir affaire à un Tigre tamoul. Aussitôt débarqué en Australie, le jeune homme s’est attelé à la laborieuse tâche de s’adapter à son nouvel univers culturel, urbain et linguistique. Après avoir occidentalisé son prénom, il a minutieusement modulé...
  • L' Arrière-Pays

    Poésie Trois coups de gong pour Snyder Avec L’Arrière-pays, premier livre paru en français (1977) du poète et militant de l’écologie profonde, l’expérience du Japon et de l’Orient, dans ses traditions zen, devient celle d’une véritable conversion. Est-elle réelle/Est-elle réelle/Cette vie que je mène ? » Ces trois phrases scandées, extraites d’un chant tlingit (peuples autochtones d’Alaska) que cite Gary Snyder dans son Journal de Lookout (1969), pourraient synthétiser tout autant l’élan des voyages de L’Arrière-pays que celle de sa propre vie. De sa première ascension du mont Saint Helens à 15 ans (au nord-ouest des États-Unis) au guetteur d’incendie qu’il sera, au fin fond de la...
  • L' Antivoyage

    Histoire littéraire Électrochocs Avec L’Antivoyage, Muriel Cerf (1950-2012) nous emmène dans une Asie aux mille visages. Et au plus loin des circuits touristiques. Au cours du XIXe siècle, le voyage en Orient fut une tentation à laquelle ont succombé de nombreux écrivains : Chateaubriand tout d’abord, rapidement imité par Lamartine, Nerval, Flaubert puis Gautier. Pour chacun d’eux, ce périple avait les allures d’un pèlerinage, dont la raison d’être n’était pas seulement géographique : on se rendait alors en Orient avant tout pour se découvrir. Presque un demi-siècle après Hermann Hesse (qui céda lui...
  • Le Nid de cendres

    Théâtre Le monde comme une pomme Simon Falguières fait de son épopée théâtrale une histoire pleine de bruit et de fureur mais aussi de poésie et de tendresse. Depuis toujours la mission première du théâtre est de montrer le monde sur une scène. D’en faire un récit à transmettre et de donner un sens à l’histoire. Il aura fallu sept ans à Simon Falguières pour écrire Le Nid de cendres et nous convaincre aussi que le théâtre peut changer ce monde après l’avoir raconté. C’est après une année passée au cours Florent, qu’il décide d’écrire et mettre en scène pour les compagnons de sa promotion. Et...
Égarés, oubliés
par Éric Dussert

Les orages de l’âme

Admiratrice du Moine de Lewis et patricienne du roman gothique, Charlotte Dacre imagina un type d’héroïne coupant comme un rasoir. On se doutait à la lecture du livre de référence de Maurice Lévy sur Le Roman gothique anglais, 1764-1824 (Albin Michel, 1995) qu’il restait à découvrir sur ces terres embrumées, froides et isolées quelques perles restées en jachère faute d’un intérêt éditorial soutenu. On peut le comprendre : le rythme narratif en usage à cette époque du roman n’est plus ce qui correspond au train de la vie aujourd’hui – et le saucissonnage standardisé des feuilletons télévisés, aussi réputés soient-ils, est loin de pouvoir rappeler le montage des suspens de cette époque tout juste issue des massacres...
Le Matricule des Anges n°164