La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Gracq en toutes lettres

mars 2002 | Le Matricule des Anges n°38 | par Benoît Broyart

Entretiens : avec Jean-Louis de Rambures, Jean-Louis Tessier, Jean Roudaut, Jean Carrière, Jean-Paul Dekiss, Bernhild Boie

Le recueil édité aujourd’hui contient six entretiens accordés par Julien Gracq, entre 1970 et 2001. Cinq avaient paru précédemment en revue ou sous forme de livre. L’ouvrage rassemble des conversations aux teintes différentes mais qu’il s’agisse d’évoquer Jules Verne, l’expérience du théâtre, le rapport à la musique ou au cinéma, la parole de Gracq se révèle toujours attentive, précise et ferme. Cette série d’entretiens permet d’entendre un écrivain qui semble posséder le recul nécessaire à une analyse très fine de son oeuvre. On suit donc le cheminement de Gracq dans la mémoire de ses propres livres.
Les passages consacrés au processus de composition sont sans doute les plus captivants, même si l’auteur du Rivage des syrtes insiste plusieurs fois sur son peu d’entrain à faire visiter « les cuisines ». « Un livre naît d’une insatisfaction, d’un vide dont les contours ne se révéleront précis qu’au cours du travail, et qui demande à être comblé par l’écriture. Donc d’un sentiment absolument global, sentiment qui se colore d’emblée de projet. » (Entretiens avec Jean Roudaut, 1981).
Les réponses de Gracq s’attachent toujours à cerner la vie et l’activité de l’écrivain. Elles s’inscrivent contre l’anecdote et la tentation biographique. Tant de lucidité rassure. « Aujourd’hui, l’activité -non écrite- de l’écrivain dans le domaine des »relations publiques« représente une part grandissante de sa présence aux yeux du public. Dans certains cas, cette activité ne perd même presque rien à se substituer à peu près entièrement à celle, à proprement parler, de l’auteur : la littérature n’est plus qu’un passeport qu’on ne s’occupe guère de vérifier, et qui permet de voyager très loin, et très bruyamment, hors de sa contrée d’origine. » (Entretien avec Jean Carrière, 1986).

Entretiens
Julien Gracq
José Corti
320 pages, 18,50 euros (121,35 FF)

Gracq en toutes lettres Par Benoît Broyart
Le Matricule des Anges n°38 , mars 2002.
LMDA PDF n°38
4.00 €