La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Caroline-Jane Guyon-Williams

Articles

Visage retrouvé

de Wajdi Mouawad
Visage retrouvé Ceux qui aiment le théâtre de Wajdi Mouawad retrouveront ici son monde d’enfance, d’exil, traversé de figures oniriques. Ce jeune Libanais évoque la vie d’un petit garçon dont la famille a fui la guerre. Mais en exil, la terreur ne le quitte pas. Ses crises d’angoisse s’enracinent dans un événement traumatique : un bus incendié sous ses yeux et dont les passagers ont brûlé vif. Des flammes a jailli la figure de la femme de bois, symbole de l’horreur, elle le hante sans relâche, le possède. « À elle seule elle était l’éclatement de toutes mes douleurs. Tapie dans tous les recoins de mon...
mai 2003
Le Matricule des Anges n°44

Le Cocher

de Selma Lagerlöf

Le Cocher

Edit, sœur de l’Armée du salut, agonise en ce soir de la Saint Sylvestre. Elle a contracté la tuberculose en soignant David Holm, un ivrogne impénitent. Cette même nuit, dans un jardin glacé, après une beuverie, l’homme tombe raide mort : le récit prend des allures de conte noir. David doit conduire la calèche de la mort et armé d’une faux, il devient le second, contraint et forcé, de la...
janvier 2003
Le Matricule des Anges n°42

Les Fleuves profonds

de José Maria Arguadas

Métis, profondément

Farouche défenseur du peuple quechua, José María Arguadas (1911-1969) révèle avec un lyrisme solaire les traditions magiques et mythiques des Indiens du Pérou. Le jeune Ernesto et son père traversent à pied montagnes et plaines du Pérou à la recherche de l’endroit où le père avocat pourrait enfin s’installer et exercer. Mais ce dernier n’aspire pas réellement à une vie confortable et routinière. Son fils comprend qu’ils s’embarquent pour un long exode et il prend goût à cette vie d’errance. Socialement déclassés, ils deviennent les compagnons de...
janvier 2003
Le Matricule des Anges n°42

Infini coquillettes

de Sylvie Bocqui

Infini coquillettes

Ce volume est un recueil d’instants choisis que l’auteur restitue avec une voix de petite fille. Délicate et ténue mais où sourd en pointillés une douleur qui étreint légèrement les phrases. La fillette, mal aimée, « aime sa mère à la folie comme les chiens font avec ceux qui les repoussent ». Les mots deviennent une parade contre l’abandon, l’esseulement. Ils laissent la part belle aux jeux...
janvier 2003
Le Matricule des Anges n°42

Et donc tout un roman

de Jean Sorrente

Désir mélancolique

La mémoire s’est figée et tous ces chemins empruntés, ces visages croisés en l’espace d’une vie, Jean Sorrente les restitue à la manière d’un réalisateur vidéaste. Crûment mais avec le filtre d’un conte de fées pour adultes. Un conte saturnien. Car comme Sorrente l’annonce en quatrième de couverture : « Écrire, c’est démélancoliser. C’en est ici l’exercice ». Or son livre est un paradoxe. Ce...
novembre 2002
Le Matricule des Anges n°41