La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Laurence Cazaux

Message Envoyer un message

Laurence Cazaux

Articles

Opéra poussière

de Jean D’Amérique
La colère immatriculée Avec son Opéra, l’écrivain haïtien Jean D’Amérique révoque « le destin de poussière » des oubliées de l’Histoire. Poète, romancier, dramaturge, Jean D’Amérique, né en 1994 à Haïti, est devenu la figure de proue de la nouvelle génération d’écrivains de son pays. Il dédit son Opéra poussière « A la mémoire de Sanite Bélair, résistante anticolonialiste haïtienne, assassinée par les colons français en 1802 », à l’âge de 21 ans. Elle s’était engagée dans l’armée révolutionnaire où elle avait gravi des échelons jusqu’à devenir lieutenante. Une fois capturée par les Français, elle a été fusillée en public. Peu de temps après, en 1804, Haïti se libérait, devenant le premier peuple noir libre du Nouveau...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Ce que vit le rhinocéros lorsqu’Il regarda de l’autre côte de la clôture

de Jens Raschke

Une fable uppercut

Les animaux d’un petit « zoo-en-noir-et-blanc du genre minable » nous interrogent sur notre capacité à agir et résister ensemble. Ce que vit le rhinocéros lorsqu’il regarda de l’autre côté de la clôture s’ouvre sur une séquence intitulée : « Imaginez un zoo ». Un zoo d’il y a longtemps, nous précise-t-on. Quatre narrateurs nous racontent un premier événement dramatique : la mort du rhinocéros du Bengale. Les narrateurs vont également jouer les animaux du zoo. Pour Papa Babouin : « la chose est claire comme de l’eau de...
juin 2022
Le Matricule des Anges n°234

Depuis mon corps chaud

de Gwendoline Soublin

Prendre soin

Depuis mon corps chaud, de Gwendoline Soublin, ou quand les ailes poussent dans le dos de ceux qui partent. Depuis mon corps chaud est une commande du Théâtre national de Strasbourg. Pour son écriture, Gwendoline Soublin a passé plusieurs semaines à l’Institut de formation en soins infirmiers de Strasbourg. Ce texte résonne fortement aujourd’hui après plus de deux ans de pandémie et interroge le lien qui existe entre soignants et soignés. La pièce est construite en deux parties, avec les voix de...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233

Impeccable

de Mariette Navarro

Impeccable de Mariette Navarro

Dans ce recueil de quatre textes pour la jeunesse, Mariette Navarro met en jeu des gens « qui ne tiennent pas longtemps assis sur la même chaise » et font partie de la famille des étrangers. Des humains qui voyagent par choix, par nécessité ou par contrainte et font exploser la notion de frontières. L’autrice nous invite au voyage, comme le fait Léna dans La fille d’Ulysse en suivant son...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Les Échos de la forêt

de Collectif , Mathilde Souchaud

Les Échos de la forêt de Mathilde Souchaud et Collectif

Avec cette première pièce, Mathilde Souchaud fait une entrée fracassante en écriture. Son texte met en jeu une famille qui se retrouve dans une maison de vacances cachée dans la forêt, au bord de l’océan. D’emblée, la scène d’ouverture nous saisit. Dans une didascalie, l’autrice nous annonce : « Un chevreuil est encastré dans la porte-fenêtre. (…) L’animal est mort. Des morceaux de verre...
mai 2022
Le Matricule des Anges n°233