La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Le Matricule des Anges

  • Mon grand-père, ce héros

    Lmda N°232 Derrière quel drapeau pourrions-nous marcher aujourd’hui ? Croisant le fer avec Dante et l’histoire des conflits du siècle passé, le nouveau roman d’Élie Treese interroge le déclin des grands récits et des idéologies.

    La Route de Suwon

    Il a bien compris, depuis Beckett, que les dispositifs narratifs les plus simples s’avèrent parfois les plus efficaces. Mais il a aussi retenu, de Faulkner notamment, la fureur, l’excès, l’épique. C’est donc quelque part entre ces deux balises – de chair et de néant, de feu et de glace –, quelque part entre les deux rives de l’Atlantique, que le Franco-Américain Élie Treese trace sa route...
  • La Saison du soleil

    Domaine étranger Des animaux impulsifs Phénomène de la sphère politique nationaliste japonaise, Shintarô Ishihara fut d’abord un jeune nouvelliste plein d’abattage. Toujours à l’affût des belles pièces présentes dans les fonds des éditeurs historiques du groupe Editis, la collection « Vintage » des éditions Belfond réédite un curieux recueil de nouvelles japonaises publié en 1953 chez Julliard : La Saison du soleil de Shintarô Ishihara. De sept ans le cadet de Yukio Mishima, Shintarô Ishihara n’a rien à lui envier en matière de nationalisme et de traditionalisme. Au moment de la publication de ses...
  • Vide sanitaire

    Domaine français À la vie, à la mort Quelques années dans la peau d’un croque-mort pour mieux comprendre le sens d’une existence. Comme si je m’étais préparé toute ma vie à endosser un jour cet habit de croque-mort, comme si je le savais depuis toujours : c’était un métier ajusté à celui que j’étais devenu – un roseau qui plie mais ne rompt pas. À défaut d’être artiste, je serais croque-mort, sans regrets – sans regrets quant au monde de l’art que je quittais, sans non plus être effrayé par la perspective de côtoyer dans la durée le monde funéraire dont...
Chronique
En grande surface
par Pierre Mondot

Mâles bêta

Grimaces embarrassées de la rédaction à l’annonce d’un prochain article sur Mona Chollet. L’idée, jugée moyenne, fait débat. Ne court-on pas le risque d’ajouter de la division à la division dans un pays déjà largement fracturé ? Ne pourrait-on pas trouver matière moins sensible en ces temps compliqués alors qu’à nouveau soufflent les vents mauvais ? Il paraît qu’Anne Hidalgo a sorti un livre, tu es sûr que ça ne te tente pas ? Cette inquiétude. Ça va, c’est pas comme si la revue s’appelait le Patricule. On promet d’autant plus de sérieux que l’essai aborde une question grave, qui nous...
Le Matricule des Anges n°229
Antoine Mouton

un auteur

Antoine Mouton

Chronique
Traduction

Sylvie Doizelet

Où sont-ils maintenant, de Laura Kasischke Une poésie inspirée par David Lynch ? C’est Laura Kasischke elle-même qui le dit. En France, ce sont ses romans, Les Revenants, En un monde parfait, Esprit d’hiver (trois parmi dix) qui souvent sont associés à l’auteur de Blue Velvet. Imagine-t-on traduire l’univers de David Lynch ? Où sont-ils maintenant Le point d’interrogation manquant plane au-dessus de ces pages. C’est une sorte de point d’interrogation fantôme, qui produit un effet permanent d’incertitude. Son absence dans le titre est d’autant plus troublante que les questions sont légion dans 187 poèmes. Ont-ils sursauté...
Le Matricule des Anges n°227
  • Le Festin

    Domaine étranger Le Cluedo dont l'arme est de calcaire Plantée sous une falaise branlante, une pension de famille anglaise vit ses derniers jours. Qui y restera enseveli ? Devançant d’une quinzaine d’années Le Chef d’Harry Kressing (Le Typhon, 2021), Le Festin de Margaret Kennedy (1896-1967), qui n’est certes pas aussi gastronomique, appartient à cette même catégorie de romans de mœurs à personnages multiples dont l’interprétation cinématographique paraît inéluctable : beaucoup de vie, des caractères trempés, un décor inoubliable, des dialogues tracés au cordeau, bref, des affaires fictionnelles menées de main...
  • Tu vis ou tu meurs. Œuvres poétiques (1960-1969)

    Poésie Féroce comme l'amour Première traduction en français d’Anne Sexton (1928-1974). Intensément personnelle et transgressive, sa poésie joue de la rythmique émotive et d’une troublante vulnérabilité. C’est pour avoir voulu mourir pour devenir vivante qu’Anne Sexton est née à l’écriture. De son vrai nom Anne Gray Harvey, elle a vu le jour en 1928 dans le Massachusetts, et a passé l’essentiel de son existence dans les environs de Boston. Elle est la plus jeune des trois filles d’une famille dont le père était alcoolique et dont la mère ne l’aimait guère. Elle se marie à 19 ans et a deux filles. Après la naissance de la dernière, en 1954,...
  • Un homme pareil aux autres

    Histoire littéraire Une question de confiance Réédition de René Maran, l’un des précurseurs de la négritude littéraire. Une œuvre fondatrice pour les uns, profondément aliénée pour les autres. Né en 1887 et mort en 1960, René Maran reste surtout connu pour avoir été le premier Noir à décrocher le Goncourt en 1921 avec Batouala, dont le renom quelque peu injustifié occulte encore largement le reste d’une œuvre à redécouvrir. Un homme pareil aux autres, paru en 1947, fut sans doute le roman où il mit le plus de lui-même. Comment, en effet, ne pas reconnaître René Maran derrière ce Jean Veneuse, né comme lui à la Martinique mais...
  • Les Pieuvres

    Théâtre Le chant du courage Ou comment affronter ses monstres intérieurs, entre pieuvre et ouragan. Les Pieuvres est une pièce jeunesse qui met en jeu trois adolescents cabossés par la vie. Ils sont réunis dans une sorte de colonie, prônant la pratique sportive comme thérapie. Mais ces trois-là sont tout sauf sportifs. Au démarrage, Ulysse s’est enfermé dans les toilettes, à la suite d’un blocage sur le plongeoir de la piscine. Quand il est trop perturbé, Ulysse entend une voix dans sa tête, celle de son frère mort. Son copain Simon le...
Égarés, oubliés
par Éric Dussert

À pas de charge

Poète plaisant mais pamphlétaire redoutable, Eugène Vermersch (1845-1878) est mort fou au terme de son exil politique. On n’excuse pas la violence. Réédité en 1910 par les Temps nouveaux, le fameux organe de l’anarchiste Jean Grave, Les Incendiaires, ode aux révolutionnaires de toutes les révolutions, est probablement la plus belle pièce de la bibliographie d’Eugène Vermersch, dont la fougueuse plume aurait pu alerter depuis longtemps déjà sur les qualités d’une âme vive, voire imprudente. Ami proche de quelques notables des Lettres dont les relations auraient dû le rendre attrayant aux lecteurs futurs, il a glissé dans l’oubli aussi fastidieusement qu’il avait d’aisance à décocher les flèches et à tresser les vers. Naturellement,...
Le Matricule des Anges n°108