La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Le Matricule des Anges

  • Magies cinéphiliques

    Lmda N°218 Didier da Silva raconte l’histoire improbable d’un chef-d’œuvre presque inconnu du cinéma des années 70 et de son réalisateur.

    Le Dormeur

    Où étiez-vous pendant l’été 74 ? » demande d’entrée de jeu Didier da Silva à ses lecteurs. Le réalisateur Pascal Aubier, lui, savait très bien où il était : il tournait un court-métrage qui était à la fois une œuvre d’une grande beauté plastique et un tour de force technique ; un seul plan séquence chargé d’essuyer les plâtres d’une nouvelle caméra révolutionnaire, la Louma. « De verts...
  • Mauthausen

    Domaine étranger Home, wild home Un chant de vie et de résistance, par le dramaturge Iakovos Kambanellis, rescapé du camp de Mauthausen. Iakovos Kambanellis (1922-2011), auteur d’une quarantaine de pièces, surnommé « le patriarche » pour être le fondateur du théâtre grec contemporain, sort de Mauthausen (où il a été détenu vingt mois après son incarcération à Vienne pour « espionnage »), ou plutôt n’en est jamais sorti : « C’est Mauthausen qui m’a défini comme homme, je suis encore un homme du camp  », résume la citation en haut de couverture. Et s’il fallait comparer...
  • L' Intimité

    Domaine français Ici et maintenant Dans un récit à la fois ample et intimiste, Alice Ferney confronte ses personnages aux choix et dilemmes que notre monde, complexe, ne cesse de dresser devant nous. On se souvient de l’incipit d’Anna Karénine de Tolstoï : « Toutes les familles heureuses se ressemblent, mais chaque famille malheureuse l’est à sa façon ». Peut-être conviendrait-il, à l’issue de la lecture des centaines de pages de ce passionnant roman, de le reformuler ainsi : chaque famille qui cherche à être heureuse le fait à sa façon. C’est d’autant plus vrai dans l’Occident d’aujourd’hui, qui semble laisser à chacun la pleine...
Chronique
En grande surface

C’est qui qu’a fait Proust

Le Temps des tempêtes de l’ancien président tout juste digéré, voilà qu’on entame Le Temps gagné de Raphaël Enthoven. Carla Bruni se tient à l’intersection de ces récits autobiographiques mais le philosophe nous révèle une connexion antérieure avec le politique. Lorsqu’il convola avec Justine Lévy, fille de Bernard-Henri, le futur chef de l’État se sentit obligé d’apporter sa bénédiction au jeune couple en participant à la constitution du trousseau : « C’est ainsi que, sans me connaître, Nicolas Sarkozy m’offrit une cloche à fromage. Et je suis probablement le seul homme sur Terre à...
Le Matricule des Anges n°217
Grégory Le Floch

un auteur

Grégory Le Floch

Chronique
Traduction

Sophie Benech

Entretiens avec Anna Akhmatova, de Lydia Tchoukovskaïa Si la qualité de notre vie dépend en grande partie des personnes que nous côtoyons, je dois dire qu’une fois de plus, j’ai eu beaucoup de chance, car je viens de passer des mois en compagnie de ces deux femmes peu ordinaires que sont Lydia Tchoukovskaïa et Anna Akhmatova. En effet, les éditions Le Bruit du temps m’ont chargée de l’édition d’un ouvrage qui est, sous bien des aspects, capital dans l’histoire de la littérature russe du XXe siècle : les Entretiens avec Anna Akhmatova, un journal tenu au jour le jour par Lydia Tchoukovskaïa (de 1938 à 1940, et de 1952 à 1966) sur ses entrevues...
Le Matricule des Anges n°212-213
  • Le Syndrome de la dictature

    Domaine étranger Portrait des régimes autoritaires Le diagnostic édifiant d’Alaa El Aswany embrasse toutes les dictatures. Dénoncer le despotisme n’est pas chose aisée parmi le monde arabe, tant il est lié à celui religieux. En 1902, le Syrien Abd al-Rahmân al-Kawâkibî faisait ce constat dans Les Caractéristiques du despotisme et la lutte contre l’asservissement (Sindbad, 2016), avant d’être empoisonné par les agents du Sultan égyptien. C’est en cette tradition, hélas minoritaire, que s’inscrit Alaa El Aswany pour s’attaquer au Syndrome de la dictature, écrit et...
  • Laure, que le désir encerne

    Poésie Nue sous la langue Orchestration baroque de la sainte fleur du désir, la rhétorique impertinente de Jean-Luc Peurot règle des fascinations, rythme des durées, décline et dénude le nom et le corps de Laure. Personne, ou presque, ne le sait mais Jean-Luc Peurot est l’un des rares et des plus inspirés quêteurs du royaume des sortilèges amoureux. Auteur de six recueils de poésie et de deux remarquables essais – Tombeau du marquis de Sade (Champion, 2012) et La Nuit de Charles B*** : Sade, Lely, Baudelaire (Champion, 2014) –, il nous donne aujourd’hui, avec Laure, que le désir encerne, une suite de cent quatre poèmes formant des cycles en arabesque...
  • Histoire littéraire Clochard céleste ? Claude Pélieu, poète et plasticien, a traversé avec fulgurance et passion la planète Beat. La France mit plus d’une décennie à considérer les poètes et écrivains de la Beat Generation, accueillant avec hostilité ces jeunes blancs-becs dépenaillés, drogués, efféminés… L’éditrice Paule Thévenin n’hésite pas en 1966 dans la revue Tel Quel à stigmatiser chez eux « la folie fabriquée, de préférence hurlante, le goût du sadisme, l’idéalisation de la force (culte à peine déguisé d’Hitler), la résurgence de la religion au niveau...
  • Théâtre L'effroi et l'envol Un magnifique parcours de femme porté par le battement du monde, signé Penda Diouf. Cela commence par une belle image. Une mère et son fils sorti de l’école mangent un bonbon, assis sur un banc. Il fait beau, du moins on l’imagine. Il est question entre eux de l’école, du repas du soir, de l’organisation familiale. Des rires sont échangés, tout va bien. Mais, « Ils se lèvent et repartent. Un des papiers de bonbon est laissé par terre et scintille au soleil. » Et ce papier de bonbon abandonné fait tout basculer. La police...
Égarés, oubliés
par Éric Dussert

Supporter les barbares

Princesse instruite de Constantinople, Anne Comnène fomenta un coup d’État et rédigea une impressionnante chronique du règne de son père l’empereur Alexis Ier. On n’avait pas eu l’occasion jusqu’ici d’accueillir en ces pages une princesse, originaire de Byzance en particulier. C’est la parution du dictionnaire consacré par Bruno Dumézil et son équipe aux Barbares (voir page 8) qui nous a ouvert l’esprit et l’appétit. Non qu’une pointe d’anthropophagie nous submerge, c’est bel et bien la personnalité d’Anne Comnène – on ne la confondra pas avec Marie-Anne Comnène (1887-1978), l’épouse romancière de Benjamin Crémieux. La personnalité de la princesse byzantine et l’intérêt de son écrit qui déborde lui aussi d’atouts séduisants. Née le 2 décembre...
Le Matricule des Anges n°176