La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Le Matricule des Anges

  • Conjurer la peur

    Lmda N°234 Ou comment un roman parvient à approcher l’une des figures les plus fascinantes du XXe siècle, l’historien de l’art Aby Warburg.

    Aby

    Il arrive qu’en dépit de la distance qui les sépare, deux corps soient ramenés sur un même plan d’existence. » Marie de Quatrebarbes remarque que, chaque soir, vers la fin de sa vie, Aby Warburg s’endort face à un portrait de Nietzsche qu’il a acquis. Les deux hommes ne se sont jamais rencontrés mais l’un et l’autre ont fait l’épreuve de la folie et n’ont cessé, malgré l’effondrement...
  • Hôtel Atlantique

    Domaine étranger Un voyage sans but Dans ce récit accidenté, aussi fatal qu’arbitraire, un homme sans identité se délite peu à peu d’un endroit à l’autre. Les personnages du Brésilien João Gilberto Noll (1946-2017) sont souvent égarés. Ils sortent de nulle part et mènent une vie d’errance tout en semblant suivre une direction qui s’invente petit à petit à force de rebondir contre des obstacles plus ou moins définis, au fil des rencontres hasardeuses et bancales. Cette errance est aussi celle du récit, qui n’en fait qu’à sa tête, comme guidé par une pulsion dont l’auteur est le seul peut-être à...
  • Connemara

    Domaine français Malgré nous Dans Connemara, Nicolas Mathieu saisit deux quadras à la croisée des chemins. Et ambitionne de tracer une épopée acidulée des classes dites moyennes entre deux siècles. Connemara c’est Sardou et c’est aussi Cornécourt, une petite ville fictive des Vosges, où se sont croisés Hélène Poirot et Christophe Marchal au temps dilaté de l’adolescence. L’un est resté, l’autre est partie ; quelque vingt ans plus tard, elle revient, la réussite familiale et sociale de surface en plus – ils se revoient. À partir de ce scénario de romance et de l’image rose-bleutée de couverture, Nicolas Mathieu nous embarque. Tour à...
Chronique
En grande surface
par Pierre Mondot

Magouilles et compagnie

Les éditions du Seuil publient un Manifeste conspirationniste. Quelque chose cloche. Impossible en principe d’ourdir à découvert et l’ouvrage, pour se conformer à son titre, devrait n’être accessible qu’en naviguant aux tréfonds du dark net, au moyen de liens cryptés ou de mots de passe éphémères. On le trouve pourtant en vente libre, exposé innocemment au rayon « Politique » et sa couverture noire, comme interdite, barrée de la mention « anonyme », voisine avec la perruque blonde de Valérie Pécresse. Ce qui réduit forcément le degré d’explosivité du brûlot. À l’attention du client...
Le Matricule des Anges n°231
Anton Beraber

un auteur

Anton Beraber

Chronique
Traduction

Marina Heide*

Les Oiseaux, de Tarjei Vesaas Quand les éditions Cambourakis m’ont proposé de retraduire Les Oiseaux de Tarjei Vesaas, j’ai été à la fois ravie, honorée et effrayée. Car ce petit pays qu’est la Norvège compte peu de classiques, et celui-ci en fait partie. Vesaas est de ceux qui ont bercé mon adolescence et mes années d’étudiante. Je me rappelle encore l’étrange impression, un mélange d’effroi et d’émerveillement, que m’a laissée la lecture de Palais de glace quand j’étais au lycée. J’avais lu Les Oiseaux dans la foulée, je me revois encore à la plage avec le livre orange que j’avais déniché dans la bibliothèque de...
Le Matricule des Anges n°233
  • Le Grand Barrage

    Domaine étranger De béton et d'acier Derrière la description d’un gigantesque chantier au lendemain de l’indépendance du pays, l’Indienne Kamala Markandaya analyse les rapports de pouvoir et de domination. C’était une ville d’hommes. » Voici les tout premiers mots du Grand Barrage, qui enserrent à eux seuls le baraquement construit en pleine jungle dans lequel les ouvriers, britanniques et indiens, résident. La géographie des différents bungalows est soigneusement hiérarchisée. Les anciens colons à la tête des opérations en occupent la partie la plus sophistiquée. Quant au reste des troupes, il se contente des habitations moins résistantes. Et...
  • Temps permettant

    Poésie Ce besoin de concrétude Le pari de Christine Lapostolle : regarder par la fenêtre, tendre l’oreille vers le dehors et écrire, sur une année, la vie dans ses fluctuations arbitraires. Des lumières éparses clignotent dans le port/ personne n’a organisé cet éclairage/ selon des critères de beauté/ personne n’a cherché à en faire un spectacle ». C’est exactement ce à quoi la romancière Christine Lapostolle s’emploie dans son dernier opus : noter ce qui apparaît depuis sa fenêtre donnant sur la rade de Brest. Le monde extérieur tel qu’en lui-même, sans personne pour le mettre en scène, afin que jamais le réel ne se meuve en...
  • Poches En résistance à la guerre D’un conflit oublié, Mario Rigoni Stern tire un récit bouleversant de sincérité. On peut avoir le sentiment que tout a déjà été dit sur Mario Rigoni Stern, y compris et surtout dans ces pages. Cela ne doit pas empêcher de le redire, encore et toujours, avec une urgence d’autant plus grande que les bruits de botte se font chaque jour un peu plus forts et, cette fois, jusqu’à nos portes. Car, s’il ne fut pas le seul, la guerre reste le thème central d’une œuvre dont la nécessité ne cesse de croître avec le temps. On...
  • Un raisin au soleil

    Théâtre Du soleil et de la colère Lorraine Hansberry met en scène les préjugés raciaux qui font obstacle aux rêves d’une famille afro-américaine dans les années 50. Peu de gens en France connaissent Lorraine Hansberry, cette jeune autrice américaine, née en 1930 et morte prématurément à 35 ans, militante pour les droits civiques et les droits des femmes. Sa pièce Un raisin au soleil, écrite en 1959, est non seulement un grand classique du théâtre noir américain, mais également la première pièce écrite par une femme noire et montée à Broadway, avec Sidney Poitier dans l’un des principaux rôles. En 1991,...
Égarés, oubliés
par Éric Dussert

Vouloir penser

Essayiste amateur, romancier bancal, Maurice Simart n’aura pas vécu assez longtemps pour démontrer s’il était brillant ou perspicace. En découvrant le numéro inaugural de La Revue littéraire d’août 1915, le nom de Maurice Simart s’impose. Où l’a-t-on déjà lu ? À cette date, cet homme lançait une revue « hors commerce », ce qui était son droit. La surprise vient du fait qu’en établissant dans sa feuille la liste des écrivains morts au front et des nécrologies, il propose le même contenu éditorial que le Bulletin des écrivains de 1914-1915 de l’association éponyme, lancé six mois plus tôt, et dirigé par René Bizet, Fernand Divoire et Gaston Picard avec la complicité des meilleures plumes de l’époque. Le geste concurrent...
Le Matricule des Anges n°222