La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Michel Arrivé

Ouvrages chroniqués

La Walkyrie et le professeur
de Michel Arrivé
2007
Décalé et humoristique, le nouveau roman de Michel Arrivé se faufile dans les arcanes de l’inconscient. Les dessous du désir d’écrire vus au kaléidoscope d’une drôle de lune de miel. Un roman à ne pas prendre au pied de la lettre, une manière de jouer - et de se jouer - de la force fantasmante de la fiction et des mystères insondables de la linguistique et de la psychanalyse, le tout sur fond de vieille Germanie et de contes de Grimm, tel apparaît le cinquième roman de Michel Arrivé - linguiste de son état ayant beaucoup écrit sur la langue et l’inconscient - et ayant manifestement pris un malin plaisir à manigancer, et à mettre en mots, les récits alternés que nous font de leur passé et de leur histoire d’amour, le professeur et la Walkyrie. Récits croisés et...
Richard Blin
octobre 2007
Le Matricule des Anges n°87
Une très vieille petite fille
de Michel Arrivé
2006
Geneviève Briand-Lemercier suit assidûment les cours d’Astrologie Transcendantale professés par la prestigieuse Madame Bertrand, qui pour être de cinq ans sa cadette, n’en a pas moins acquis ainsi le droit de régenter sa vie. Or les horoscopes tant occidentaux que chinois de Geneviève sont formels : elle se doit pour atteindre son vœu de longévité qui se meut peu à peu en délire d’Immortalité de « désécrire » c’est-à-dire faire disparaître les « caractères » lettres ou personnages ? qui peuplent ses cahiers. Ce qui n’est pas une mince affaire quand on a, comme elle près de 91 ans, et que...
Lucie Clair
septembre 2006
Le Matricule des Anges n°76