La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean-Baptiste Bilger

Ouvrage chroniqué

Chamfort ou subversion de la morale
de Jean-Baptiste Bilger
2020
Trop vif et trop paradoxal pour être cerné, trop imprévisible pour être compris, le plus immoraliste de nos moralistes a fini par brûler tout ce qu’il avait adoré. Jean-Baptiste Bilger dresse son portrait. Sa fin, en pleine Terreur, ressemble à un dénouement de tragédie. Dénoncé – pour s’être félicité de l’assassinat de Marat par Charlotte Corday – par un des employés de la Bibliothèque nationale dont il venait d’être nommé directeur, Chamfort est incarcéré. Finalement libéré, il est assigné à résidence jusqu’au jour où, comprenant que la Révolution l’a condamné, il tente de se suicider. Mais son coup de pistolet l’ayant laissé vivant, il s’empare d’un rasoir et entreprend de se couper la gorge, de s’entailler la poitrine, de se lacérer cuisses et mollets. Il se vide de son sang mais vit...
Richard Blin
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215