La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Corpus Auteurs

Gros plan

  • Un nouveau livre d’António Lobo Antunes est toujours une promesse de fulgurances serties au cœur d’une mélodie mélancolique, faite de ressassements et portée par des voix qui viennent de loin, qui ont connu la camarde et l’ont accueillie en même temps que le murmure des lauriers, le souvenir le plus enfoui de l’enfance, des bribes de conversation. C’est aussi, pour qui a la chance de pouvoir le rencontrer, le rendez-vous parisien dans le quartier de son éditeur Christian Bourgois. On se souvient qu’en 2009, l’homme était volontiers rieur, laissant à ses seuls yeux bleus l’expression d’une (...)

    Antonio Lobo Antunes

  • Donner une image de la façon dont l’œuvre de Jean-Christophe Bailly se construit, patiemment, n’est pas une tâche aisée. On aurait envie plutôt d’avoir un kaléidoscope en main et d’y montrer comment les facettes d’un même centre se diffractent, tant ses pratiques recoupent des régimes d’écriture différents, ne serait-ce que par les trois genres qu’il nomme lui-même : les essais, les récits (qui n’ont rien des récits tels que la littérature les pratique en général), ainsi que la poésie. À quoi il faut ajouter les écrits sur l’art, sur les peintres, les photographes, les architectures, l’urbanisme, etc., son (...)

    Jean-Christophe Bailly

  • Charles Juliet occupe une place à part dans le champ littéraire français. C’est ce que l’on se dit une fois encore en refermant le septième volume de son Journal, Apaisement. Lui vous répondra qu’il n’en a pas réellement, que ce n’est pas son affaire. On se souvient d’une réflexion lue dans Charles Juliet en son parcours, un livre d’entretiens avec Rodolphe Barry : « D’une certaine manière, je me suis toujours situé hors de la littérature. » On sait quel sens cette affirmation peut revêtir quand elle est ainsi énoncée par un homme tout entier voué à ce qu’il revendique comme une quête spirituelle. On (...)

    Charles Juliet

  • Salué dès parution par la critique, le nouveau roman de Jérôme Ferrari éclaire rétroactivement toute son œuvre. Parce qu’il prolonge une phrase élastique inaugurée avec Un dieu un animal (2009) et qu’il retrouve le bar et le village au centre de Balco Atlantico (2008). Mais surtout parce qu’il pousse, au cœur des ténèbres, une réflexion habitée depuis l’origine de l’écriture et dont on avait salué ici la force et la radicalité présentes dans Où j’ai laissé mon âme (2010, chez Actes Sud comme les deux autres cités). Jérôme Ferrari, et son nouvel opus le prouve, construit donc une œuvre d’importance (débutée (...)

    Jérôme Ferrari

  • Parmi les œuvres qui suscitent une ferveur secrète, voire une fascination, celle de Louis-René des Forêts, par la façon dont elle touche aux fondements mêmes de l’acte d’écrire, et par la manière dont elle met en doute l’interprétation que constitue toute lecture, a exercé, et continue d’exercer, une influence majeure sur la littérature de notre temps. Maurice Blanchot, Yves Bonnefoy, Pierre Klossowski, Edmond Jabès, Pascal Quignard, Gérard Macé, Pierre Michon, Richard Millet, tous ont souligné le déploiement d’une prose spéculative sans rivale dans la littérature du siècle passé. Fruit d’un rapport sans (...)

    Louis-René Des Forets

Notre sélection

Domaine français Samy Langeraert

Mon temps libre Editions Verdier
2019
De la plénitude amoureuse à l’expérience du vide, il n’y a qu’un pas, raconte Mon temps libre, première publication de Samy Langeraert. Voilà un premier roman dont l’atmosphère, par moments et toutes proportions gardées bien sûr, n’est pas sans rappeler Vestiaire de l’enfance, de Patrick Modiano. Une ressemblante dilatation du temps, un poudroiement des saisons tel que la narration semble, comment dire, vous envelopper. Et puis le narrateur de Samy Langeraert, qui se présente au lecteur après une déception amoureuse, a...
Anthony Dufraisse
janvier 2019
Le Matricule des Anges n°199

Domaine étranger James Carlos Blake

Handsome Harry Editions Gallmeister
2019
À travers le portrait d’un hors-la-loi des années 30, James Carlos Blake ajoute une pierre à son œuvre au noir qui retrace la saga du crime aux États-Unis. L‘œuvre de James Carlos Blake est marquée par ses propres origines, ses ascendances familiales et son enfance entre le Texas et le Mexique. Cet espace est le théâtre de ses romans les plus importants, entre western et roman historique, de la fin XIXe siècle au début du XXe. S’il s’inspire de faits et de grandes figures qui traversent l’histoire mouvementée de la frontière américano-mexicaine...
Lionel Destremau
janvier 2019
Le Matricule des Anges n°199

Poésie Leonardo Sinisgalli

Au pas inégal des jours Editions La Coopérative
2019
Incomparable scrutateur de la mémoire, Leonardo Sinisgalli (1908-1981) rappelle combien il faut payer son enfance d’années de solitude pour dessiner un cercle dont nous parviendrions à sentir le contour. Dans L’Âge de la lune (2007), Sinisgalli, élégiaque comme Sandro Penna sut l’être, écrivait : « Il reste peu de phrases,/les plus honteuses ont le goût/des ongles dans la bouche./Il reste dans la vie cette chaleur/qui nous suffoque, le temps/insensé entre deux étés  ». On pourrait appliquer à cet ensemble de quasi-poèmes en prose que sont les textes d’Au pas inégal des jours, écrit dans le...
Emmanuel Laugier
septembre 2019
Le Matricule des Anges n°206

Théâtre Louis Jouvet

Elvire Jouvet 40 D'après les sept leçons de Louis Jouvet à Claudia sur la seconde scène d'Elvire du Dom Juan de Molière
Editions Actes Sud-Papiers
2018
Avec Louis Jouvet et Anatoli Vassiliev, le théâtre se transmet, parfois dans la douleur. À l’occasion de la reprise du spectacle Elvire Jouvet 40 au Piccolo Teatro de Milan, Actes Sud-Papiers réédite le texte que Brigitte Jaques-Wajeman écrivait en 1986 à partir des leçons données par Louis Jouvet au Conservatoire de Paris en 1940 et retranscrites par sa secrétaire, Charlotte Delbo. Et principalement, sept leçons portant sur la scène 6 de l’acte IV du Dom Juan de Molière....
Patrick Gay Bellile
janvier 2019
Le Matricule des Anges n°199

Auteurs chroniqués

Index alphabétique des auteurs

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A