La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Alfons Cervera

Ouvrages chroniqués

Un autre monde
de Alfons Cervera
2018
Inlassable arpenteur de la guerre civile et du franquisme, Alfons Cervera tente de comprendre le mutisme de son père dans un roman poignant. Pour Alfons Cervera, né en 1947 à Gestalgar, dans la province de Valence, passé et futur n’existent pas. C’est du moins ce qu’il affirmait, en mai 2015, dans le cadre du Banquet de printemps de Lagrasse. Il rajoutait que seul le présent existe, que le futur n’est qu’une carotte pour nous faire avancer. Pareillement, l’enfance n’existe pas non plus. Seul le récit qu’on fait de l’enfance existe. Quant à la mémoire, par la nécessité de savoir, elle permet ainsi d’inventer le présent. Alfons Cervera fait partie de cette génération dont le franquisme a gommé la mémoire et qui cherche à se la...
Dominique Aussenac
novembre 2018
Le Matricule des Anges n°198
Maquis
de Alfons Cervera
2010
Engagés dans un combat d’après la défaite, un groupe de maquisards refuse de se soumettre à la dictature franquiste. Alfons Cervera fait retentir leurs voix dans un roman porté par un souffle poétique. Dans Maquis, la mort s’abat quelquefois sur les personnages avant que le lecteur ait fait leur connaissance. Ils meurent au combat contre les franquistes, surpris dans une embuscade ou exécutés. Une fois le cours de leur existence brisé, alors qu’ils n’étaient qu’un nom, une silhouette fragile arpentant un chemin de montagne, le temps vient de leur donner une vie, de dessiner le cours de...
Jean Laurenti
juin 2010
Le Matricule des Anges n°114