La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur André Dhôtel

A propos

Dhôtel sur les planches On le savait romancier ou nouvelliste, pas homme de théâtre, L’association des amis d’André Dhôtel (1900-1991) vient de réunir les quatre pièces de l’auteur du Pays où l’on n’arrive jamais. Seules deux furent publiées en revue. La première, Le Pays des cerisiers, parut en 1947 dans « Les Cahiers de la Pléiade » avant d’être montée au Marigny par Jean-Louis Barrault en seconde partie du Procès de Kafka. Elle plut à Gide et à Paulhan, moins au public : la (seule) représentation se termina sous les sifflets ! On retrouve ici par moments ce qui fait le charme de Dhôtel : l’insolite, la...
février 2008
Le Matricule des Anges n°90

Dhôtel de charme

Roman d’apprentissage, Lumineux rentre chez lui raconte l’errance d’un homme qui se cherche, dans une quête existentielle qui l’entraînera au bout de soi. Une rêverie délicate. Il est des écrivains qu’on lit durant l’enfance et dont on abandonne aussitôt la lecture, les croyant uniquement destinés à la jeunesse. André Dhôtel est de ceux-là. Qui n’a lu, au cours de ses années de collège, dans la foulée d’un Jack London ou du Grand Meaulnes d’Alain Fournier, Le Pays où l’on n’arrive jamais, ce petit roman délicieux qui lui valut un Fémina en 1955 ? En rééditant, à la...
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45

Ouvrage chroniqué

L' Homme de la scierie
de André Dhôtel
2020
Et c’est ainsi que Dhôtel est grand : première réédition pour L’Homme de la scierie, un roman de 1949 dans la première manière, publié en 1950 chez Gallimard. Son livre le plus volumineux, 426 pages dans sa nouvelle incarnation élégante et souple. Un record pour le romancier dont on redécouvre sans cesse les vertus qui ont fait s’enthousiasmer à juste titre un demi-siècle de critique littéraire – les amateurs de « nature writing » devraient désormais y découvrir un précurseur très important. Diffusé sous la forme de pièce radiophonique en janvier 1960 (France III), L’Homme de la...
Éric Dussert
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215