La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Chloe Hooper

Ouvrages chroniqués

Fiançailles
de Chloe Hooper
2015
Au fond du bush australien, une jeune femme se loue pour un week-end à un homme : Chloe Hooper tisse autour d’elle une toile de désir et d’angoisse. Liese Campbell travaillait dans un cabinet d’architectes du Londres chic et survolté des années fastes – mais vint la « crise financière mondiale  ». Elle décida alors de tenter sa chance en Australie, à Melbourne, où un oncle agent immobilier la prit à son service. Elle fit la rencontre d’Alexander Colquhoun, riche fermier exportateur et, face au désir qu’elle suscita d’emblée chez lui, eut l’idée de lui faire payer leurs rencontres érotiques, pour rembourser ses dettes londoniennes. Elle inventait pour lui des scénarios toujours plus complexes, en accord avec les lieux divers...
Thierry Cecille
janvier 2016
Le Matricule des Anges n°169
Grand homme
de Chloe Hooper
2009
À partir d’un fait divers à la fois tragique et banal, Chloe Hooper nous fait découvrir un pays d’abandon et de désespoir - celui des derniers Aborigènes. L’essor technologique et économique de l’Occident (aujourd’hui interrompu - pour toujours ?) fut dû en partie, on le reconnaît maintenant, aux bénéfices de l’impérialisme et de l’exploitation coloniale. Le mot d’ordre secret qui l’accompagnait était alors cette recommandation que Conrad place dans la bouche du Kurtz d’Au cœur des ténèbres : « Exterminez toutes ces brutes ! ». De l’Algérie de Bugeaud aux terres lointaines de l’Empire de Victoria, l’heure n’était pas à la pitié envers les races inférieures, ces sauvages à qui nous apportions la civilisation. Alors qu’en France d’aucuns...
Thierry Cecille
septembre 2009
Le Matricule des Anges n°106