La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Christian Oster

Ouvrages chroniqués

La Vie automatique
de Christian Oster
2017
Je n’avais définitivement plus de maison. » Dans une chambre d’hôtel, un homme prend conscience de l’étrangeté de sa situation. Quelques heures plus tôt, un torchon brûle et voilà sa maison qui part en fumée. Situation de départ qui ne serait qu’un fait divers si Christian Oster, dont c’est le dix-huitième livre (le quatrième chez cet éditeur), ne faisait preuve d’une imagination troublante. C’est que, quand le feu a pris, son personnage, Jean, se prend au jeu, inconsciemment alors, d’une possible disparition. « Il y avait quelque chose (…), dans mon comportement, d’un désir de...
Anthony Dufraisse
février 2017
Le Matricule des Anges n°180
Trois hommes seuls
de Christian Oster
2008
Ça doit venir du chiffre « trois » qu’on trouve dans le titre du nouveau roman de Christian Oster, mais on pense immanquablement aux paroles d’Henri Colpi que chantait Yves Montand : « Trois petites notes de musique ». Ça vient peut-être aussi du ton qu’emploie Christian Oster, cette manière détachée avec laquelle il détoure les silhouettes de ses héros. Ici, ils sont trois, le compte est bon. Serge, le narrateur, reçoit un appel téléphonique de la femme qu’il a aimée, qu’il aime toujours. Elle l’invite en Corse pour les vacances et le prit de lui apporter la chaise qu’elle lui avait...
Thierry Guichard
septembre 2008
Le Matricule des Anges n°96
Le Voleur de châteaux Illustration(s) de Alan Mets
de Christian Oster
Quand le prix Médicis 99 écrit pour la jeunesse, ça va vite dans le farfelu joyeux et sacrément ouf… Avec l’impression parfois que c’est du Devos pour les enfants que l’on lit. Si l’on décidait de lire à un enfant les contes revisités par Christian Oster, il conviendrait d’employer le ton le plus sérieux du monde. Raconter ces histoires de princes, géants et sorcières comme si tout ce qu’elles ont d’abracadabrant faisait partie du quotidien le plus banal. Et, après tout, depuis Lewis Carroll et les écrivains du « nonsense », rien n’est vraiment étonnant. Les géants, voleurs de châteaux, sont légion dans nos contrées puisqu’on en trouve autant que de « girafes domestiques dans les pavillons de banlieue ». Le géant dont il est question dans le plus court des deux...
Alice Lhom
novembre 2002
Le Matricule des Anges n°41