La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Constance Chlore

Ouvrages chroniqués

Le Mot orage
de Constance Chlore
2022
Entre éparpillement et harmonie, souffrance de l’épars et don de renaissance, une conscience poétique s’interroge sur l’amour, le monde, le poème. L’amour tel qu’il peut fulgurer sur le fond de sa perte, le monde tel qu’il va et auquel il est impossible d’acquiescer, et le poème tel qu’il se détruit ou s’écrit. Ce qu’elle a perdu, ce qu’elle a ouvert, ce qui s’ouvre, tous ces champs sensibles d’un concret multiple et senti, l’orage qui un jour s’est déchaîné, les met à nu et les nimbe de ses vertus destructrices et éclairantes. Dans cet état où la conscience semble être une part du...
Richard Blin
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235
L' Alphabet plutôt que rien
de Constance Chlore
2017
Qu’elle joue d’un trouble étrange entre organique et linguistique, l’écriture de Constance Chlore ne se départit jamais de son goût de sommation totale. Neuf et inattendu ce qui prend forme dans la langue, ce qui se prononce du réel dans le nouveau livre de Constance Chlore. Succédant à Atomium (Atelier de l’agneau, 2013) – dont l’écriture plurielle, tout en spirales de vertiges sur fond d’inapaisé et d’inassouvi, faisait tourner la langue autour d’un rêve de monde ouvert au mouvant de l’incommensurable du désir –, L’Alphabet plutôt que rien donne corps à l’audace par quoi tout commence. Il conjugue l’énergie et le chaos des commencements à l’envie sauvage de chevaucher les temps, d’enjamber les espaces. « Je m’étends dans ce que j’ai...
Richard Blin
octobre 2017
Le Matricule des Anges n°187