La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Deborah Heissler

Ouvrages chroniqués

Chiaroscuro
de Deborah Heissler
2013
Deborah Heissler, née en 1976, c’est d’abord deux livres – Près d’eux, la nuit sous la neige, et Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe (Cheyne éditeur, 2005 et 2010) – dont la mystérieuse douceur dévore, deux livres spiralant autour d’un « quelque chose qu’on ne peut dire à personne », mais dont on ressent la force palpitante. Deux livres dont l’herbe et le feu, la nuit et la neige, le don et l’abandon donnent l’échelle et qui entraînent, parmi ronces et guêpes, ressacs de peau dénudée et brusques retours de mémoire, entre des paysages-palimpsestes gardant vivante en sa beauté...
Richard Blin
mai 2014
Le Matricule des Anges n°153
Près d’eux, la nuit sous la neige
de Deborah Heissler
2005
Une parole à ciel ouvert se développant à partir de rien, nouant le silence à la parole et le poème à un avoir perdu. C’est ainsi que commence le premier livre de Déborah Heissler, née en 1976, et lauréate 2005 du Prix de la vocation. « Quand il ne reste rien / entre silence et poème, / que subversion d’encre // dans la cendre des arbres, l’allée / entre ciel et fruit, / silence / et floraison du pêcher ». Des poèmes de dessaisissement qui font de l’altération la source d’une voix que rythme le pouls de l’absence, et que colorent les tons et demi-tons d’une évidence aussi austère que la...
Richard Blin
mars 2006
Le Matricule des Anges n°71