La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Denis Grozdanovitch

Ouvrages chroniqués

Rêveurs et nageurs
de Denis Grozdanovitch
2005
Un monde nous est encore offert : notre monde Grozdanovitch le parcourt avec son alacrité perspicace. Lire de nouveau Grozdanovitch, après ces deux ans de silence qui nous séparent du roboratif Petit traité de désinvolture, c’est comme retrouver, avec joie et affection, un ami éloigné, en un rendez-vous improvisé. Cette fois-ci, la voix est peut-être plus chaude, le ton plus modéré, moins moraliste, l’écriture est moins aphoristique, Grozdanovitch prend le temps, son temps, raconte, se raconte, rencontre, découvre. Bien entendu le lecteur passionné qu’il est demeure présent, mais effectivement « rêveurs et nageurs » sont sur le devant de la scène : les épigraphes révélatrices, les longues...
Thierry Cecille
février 2005
Le Matricule des Anges n°60
Petit traité de désinvolture
de Denis Grozdanovitch
2002
Antidote précieux et volontairement anachronique contre les délires contemporains, les chroniques de D. Grozdanovitch illustrent "la fabuleuse et légère ébriété du présent". Soyons prudents, avançons avec précaution : Denis Grozdanovitch lui-même sourira sans doute de ce que nous pouvons écrire à son propos, il se fera fort, dans un prochain ouvrage, d’épingler la prétention du critique qui se croit perspicace et, avec une supériorité indue, n’hésite pas à procéder, à la petite semaine, au Jugement Dernier -esthétique et expéditif. L’auteur se présente comme un ancien champion de tennis : le titre, ainsi que la légère plume bleue de la couverture de ce bel ouvrage, ouvrent donc la partie sur un service élégant -donnent le ton. Les jeux qui suivront feront...
Thierry Cecille
septembre 2002
Le Matricule des Anges n°40