La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Djuna Barnes

Ouvrages chroniqués

Ryder
de Djuna Barnes
2014
Réédition augmentée du premier roman de la « Lady of Fashion », Djuna Barnes, brillant esprit libre des années 1920. Les éditions Ypsilon reprennent le fil de l’œuvre de Djuna Barnes (1892-1982) par le début de la pelote : après Le Livre des répulsives, son premier livre de poèmes de 1915, c’est sa première prose de 1928, Ryder, qu’elles rendent à la vie dans une traduction complétée d’un préambule de l’auteur sur la censure et de quelques dessins. L’entreprise est louable car il reste à découvrir quelques beaux écrits de la « Lady of Fashion », pseudonyme qu’elle utilisa avec cet autre, Lydia Steptoe, au cours de sa carrière journalistique américaine (elle collabora à Vanity Fair et au New Yorker),...
mai 2014
Le Matricule des Anges n°153
Pièces en dix minutes
de Djuna Barnes
Publiées à l’origine dans des magazines américains, la plupart de ces pièces n’avaient jamais fait l’objet d’un livre. Malgré leur qualité inégale, ces textes restituent bien l’originalité du monde de Djuna Barnes, surnommée la Gréta Garbo de la littérature, pour sa beauté et le mystère dont elle s’entoura. Elle côtoya Joyce, O’Neill, Beckett, fit scandale avec ses amours nombreuses et parfois homosexuelles, et par certains de ses romans. A 40 ans, elle s’enferma chez elle et mourut à 90 ans dans la misère. De cette vie atypique est née une œuvre étrange. Ses personnages, la plupart...
octobre 1993
Le Matricule des Anges n°5