La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Dominique Barbéris

A propos

Anatomie d'un soir Dans son deuxième roman, Dominique Barbéris décrit un coucher de soleil tragique pour peindre l’univers intérieur d’humains « trop sensibles ». La campagne, à la fin d’un jour d’été. L’action court de la fermeture de la boucherie au coucher des enfants. Dominique Barbéris s’attache au détail. Avec une minutie infinie et une grande sensibilité, cette normalienne originaire de Nantes, vivant depuis vingt ans à Paris pour enseigner la stylistique, offre un des objets les plus précieux de la rentrée dernière. Dans un espace temporel restreint, Barbéris fait tenir un univers entier, plus large qu’il n’y paraît au premier abord. La lente descente du soleil fait le lien entre des personnages solitaires, perdus dans leurs drames...
janvier 1999
Le Matricule des Anges n°25

Ouvrages chroniqués

Le Temps des dieux
de Dominique Barbéris
Comme dans son précédent récit, L’Heure exquise (Lmda n°25), Dominique Barbéris règle son pas sur celui de l’enfant. Aussi Le Temps des Dieux est-il empreint de nostalgie, car la petite fille qui grandit au centre du texte se dirige vers un drame irrémédiable. Bientôt, elle devra renoncer à l’innocence, au caractère lisse des choses. Une écorchure suffit déjà à déclencher sa peur : « Mais elle avait beaucoup de mal à comprendre qu’il y eût une si grande différence entre l’extérieur de son corps, qui était long et pâle (…), et l’intérieur, si obscur et si rouge. » L’écrivain parvient à...
Benoît Broyart
janvier 2001
Le Matricule des Anges n°33
La Ville
de Dominique Barbéris
La ville que décrit Dominique Barbéris, enseignante à Paris, est située sur les franges du monde ; en province. Les heures y sont les mêmes pour tous, les saisons aussi qui égrènent un lancinant credo de petites joies, de grandes peines, avec parfois cinq à six minutes de retard. De la pâtisserie Pasdeloup au parc Albert, des berges du fleuve aux lotissements de la périphérie, la ville dessine une Carte du Tendre sur laquelle s’entrecroisent des destins, des vies zappées, des amours tues, des douleurs rentrées, des solitudes. Dominique Barbéris esquisse délicatement ces voiles de vies,...
Dominique Aussenac
juin 1996
Le Matricule des Anges n°16