La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Edith Wharton

Ouvrages chroniqués

Ethan Frome
de Edith Wharton
2014
Avec Ethan Frome, la romancière américaine Edith Wharton (1862-1937) donne à lire une tragédie à la fois rurale et sentimentale. Bienvenue à Starkfield, petite bourgade imaginaire du Massachusetts. Un village enseveli tout l’hiver sous une épaisse couche de neige, avec des congères qui s’amoncellent à chaque carrefour, harcelé par les tempêtes de février, et entouré par un « paysage muet et mélancolique » ainsi que par des « surfaces misérables et gelées ». À tel point coupé du reste du monde que les plus malins de ses habitants s’arrangent pour le quitter tôt ou tard. Quand le lecteur fait connaissance avec Ethan Frome, ce que les locaux nomment pudiquement « la collision » a eu lieu vingt-quatre ans auparavant....
Didier Garcia
octobre 2019
Le Matricule des Anges n°207
La Pierre d’achoppement
de Edith Wharton
2009
La couverture est malencontreusement choisie : cette histoire simple et cruelle ne se déroule pas dans le New York d’Edward Hopper, celui des années 20, des secrétaires esseulées et des mélancoliques ouvreuses - mais dans celui de 1900 et dans cette société que peignent alors, chacun d’un côté de l’Atlantique, Proust et James. Le héros est un avocat, autrefois aimé d’une femme écrivain que la gloire désormais accompagne : elle est morte. En possession de ses lettres, il va commettre l’indiscrétion de les vendre à un éditeur afin de pouvoir épouser la jeune fille de bonne famille...
Thierry Cecille
octobre 2009
Le Matricule des Anges n°107
Le Vice de la lecture
de Edith Wharton
2009
Dans ce texte paru en 1903, la romancière américaine Edith Wharton (1862-1937) dénonce une des conséquences des progrès modernes (et à ses yeux non la moindre) : la démocratisation de la lecture. Wharton fait d’emblée le départ entre celui qui lit parce qu’il faut lire (puisque la société de son temps a promu la lecture au rang de vertu), et celui qui lit comme il respire (ne pouvant donc faire autrement). Le premier (le « lecteur mécanique moyen ») est guidé dans ses choix par la seule vox populi, jetant invariablement son dévolu sur les livres dont on parle le plus, s’attardant le plus...
Didier Garcia
juin 2009
Le Matricule des Anges n°104