La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Elio Vittorini

A propos

Leur part d'ombre En mettant en scène des partisans contre l’occupant nazi, Elio Vittorini se livre à une méditation aux résonances poétiques sur les sources de l’oppression. Parmi les nombreuses conversations qui sont la matière première du roman d’Elio Vittorini (1908-1966), il en est une qui bruisse d’une façon que le lecteur pourra difficilement oublier. À Milan, en ce mois de janvier particulièrement clément de l’année 1944, des femmes, des hommes, des enfants et des vieillards sont allongés sur les trottoirs après avoir été exécutés en représailles aux attentats commis par les partisans contre des S.S. qui contrôlent la ville. Parmi ces morts, se trouve une petite fille dont le « visage regardait, grave, le visage grave de l’homme, qui était un peu...
avril 2007
Le Matricule des Anges n°82

Le pouvoir de la parole

De retour en Sicile, un homme parle à qui veut l’entendre de la douleur de ce monde. Elio Vittorini face au Mal. Né en 1908 à Syracuse, mort en 1966, Elio Vittorini, bien qu’autodidacte, possède une belle carte de visite : il fut romancier, essayiste, traducteur de D. H. Lawrence, Powys, Faulkner, Hemingway, Saroyan, directeur de collection chez plusieurs éditeurs, premier rédacteur en chef de L’Unita, codirecteur de la revue littéraire Menabo avec Calvino, et il est tenu pour l’un des fondateurs du...
septembre 2004
Le Matricule des Anges n°56

Ouvrage chroniqué

Les Hommes et la poussière
de Elio Vittorini
2018
De 1932 à 1947, autour de la pierre angulaire du fascisme italien, les nouvelles d’Elio Vittorini interrogent l’énigme cachée derrière le langage. Pour la première fois traduits en français, la vingtaine de textes qui composent Les Hommes et la Poussière donnent à voir l’intégralité des nouvelles que Vittorini écrivit dans les années 1930 et 1940. C’est un recueil fait d’éclats – éclats de sens, éclats de langage, sous une lumière nostalgique, souvent onirique. Un univers profondément énigmatique qui se déploie autour d’une parole tue, cherchée, impossible. Et, en filigrane, une traversée de l’histoire tragique de l’Italie de la première moitié du XXe siècle. On y devine l’évolution de l’engagement politique de l’écrivain...
Valérie Nigdélian
juillet 2019
Le Matricule des Anges n°205