La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Emile Gaboriau

Ouvrages chroniqués

Le Petit Vieux des Batignolles
de Emile Gaboriau
2001
Le roman policier passe pour un genre américain. Pourtant il est né en France aux alentours de 1864. C’est au journaliste Emile Gaboriau (1832-1873) que l’on doit l’invention de ce pan de la littérature populaire. Doté d’une plume prolifique, il a trouvé sa place dans la lignée des feuilletonistes chargés de tenir en haleine « le peuple qui raffolait de romans mystérieux aux péripéties sanglantes. » Avec Monsieur Lecoq ou L’affaire Lerouge, il a posé les règles du roman judiciaire, tendu les ficelles du suspens et formé la figure du détective : maris bonhommes, rentiers impétueux, Lecoq,...
Éric Dussert
décembre 1996
Le Matricule des Anges n°18
L' Affaire Lerouge
de Emile Gaboriau
Le roman policier passe pour un genre américain. Pourtant il est né en France aux alentours de 1864. C’est au journaliste Emile Gaboriau (1832-1873) que l’on doit l’invention de ce pan de la littérature populaire. Doté d’une plume prolifique, il a trouvé sa place dans la lignée des feuilletonistes chargés de tenir en haleine « le peuple qui raffolait de romans mystérieux aux péripéties sanglantes. » Avec Monsieur Lecoq ou L’affaire Lerouge, il a posé les règles du roman judiciaire, tendu les ficelles du suspens et formé la figure du détective : maris bonhommes, rentiers impétueux, Lecoq,...
Éric Dussert
décembre 1996
Le Matricule des Anges n°18