La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Emmanuel Ruben

A propos

Une Europe des peuples Écrivain prolixe à la parole généreuse, Emmanuel Ruben, à travers poèmes, romans et essais, délivre le diagnostic inquiétant de la maladie européenne. Quand écrire permet de mieux voir. On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent / Mais on ne dit jamais rien de la violence / Des rives qui l’enserrent » écrivait Brecht et son poème nous revient en mémoire. Non pour évoquer le Danube, le Rhône ou la Loire chers à Emmanuel Ruben, mais pour se prémunir de contenir la parole de l’écrivain, qui, comme son écriture, tente d’embrasser dans un souffle le proche et le lointain, l’intime et l’universel, le passé et l’avenir. Comme un fleuve recevant les eaux d’un affluent, les réponses qu’il nous envoyait depuis sa maison ligérienne grossissaient à chaque aller-retour de...
mars 2019
Le Matricule des Anges n°201

L’écrivain zyntarien

Enfant des écoles de la république et créateur de la Zyntarie, Emmanuel Ruben est un arpenteur insatiable du monde. Avec la géographie, l’Histoire et la littérature pour boussoles. Depuis son premier livre publié en 2010, Emmanuel Ruben n’a cessé d’écrire : romans, essais récits, textes hybrides. Neuf livres en à peine neuf ans. Et de dessiner. Et de peindre. Et de voyager. Boulimique de la vie, il publie en ce mois de mars un livre fleuve, un de ces ouvrages susceptibles de faire date : Sur la route du Danube a été écrit après avoir passé quarante-huit jours sur un...
mars 2019
Le Matricule des Anges n°201

Ouvrages chroniqués

Terminus Schengen
de Emmanuel Ruben
2018
Deux textes abordent, chacun à sa manière, la question migratoire. Migrants, réfugiés, « forçats de l’exil »… celles et ceux qui viennent de si loin jusqu’en Europe nous forcent la main. Bousculant notre douillette réalité, dérangeant notre confort intellectuel, ils s’imposent à nos imaginaires, impriment profondément nos consciences culpabilisées. Preuves en sont deux nouveaux livres, parmi beaucoup d’autres – toujours plus – sur le sujet, qui embrassent chacun à leur manière cette problématique brûlante de chair et d’os, de larmes et de sang : Exploration du flux et Terminus Schengen, respectivement de Marina Skalova et Emmanuel Ruben. À l’origine du...
Anthony Dufraisse
mai 2018
Le Matricule des Anges n°193
Sous les serpents du ciel
de Emmanuel Ruben
2017
La révolte gronde et le mur qui sépare les deux communautés s’apprête à s’effondrer… Emmanuel Ruben s’impose comme l’écrivain des frontières. Géographe de formation, Emmanuel Ruben est fasciné par la cartographie à laquelle il a consacré en 2015 un très bel essai (Dans les ruines de la carte) et plus particulièrement par les problèmes posés par les frontières, ces lignes imaginaires qui séparent les hommes et engendrent la violence. Dans La Ligne des glaces, son précédent roman, le jeune diplomate Samuel Vidouble, en mission dans les pays baltes, était chargé de tracer d’impossibles frontières entre l’est et l’ouest, le sud et le nord. On retrouve ici Samuel, vieilli, plus désabusé que jamais, toujours employé par l’ONU, en...
Eric Bonnargent
septembre 2017
Le Matricule des Anges n°186