La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Étienne Eggis

A propos

Le bohème rayonnant On peut être bohème et suisse à la fois. Étienne Eggis (1830-1867) en fit la démonstration. Avant que sa vie déréglée de poète noctambule ne le tue…. Avec ses faux airs d’André Suarès et son nez à la retroussette, Étienne Eggis a été classé parmi les « romantiques tardifs ». La vie pourtant ne lui laissa pas le temps de mûrir même si, à l’aide d’une poignée de volumes rayonnants, il entra dans la fratrie des grands bohèmes du XIXe siècle. Et puisque Henry Murger (Scènes de la vie de bohème) et Firmin Maillard (Les Derniers Bohèmes) l’oublièrent au cours de leurs tours d’horizon, c’est à son compatriote Philippe Godet (1850-1922) que l’on doit de pouvoir le lire aujourd’hui. En faisant de ses vers un volume de Poèmes (Fribourg-Paris,...
février 2008
Le Matricule des Anges n°90