La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Filip Forgeau

Ouvrages chroniqués

Blanche, la nuit (suivi de) Voyage de Charlie
de Filip Forgeau
2019
Ces deux textes de Filip Forgeau sont écrits pour ses enfants, Blanche, la nuit pour sa fille et son fils et Le Voyage de Charlie pour son fils et sa fille. Deux textes comme deux voyages pour plonger dans le monde de l’imaginaire. Dans une postface imaginée comme un monologue, Charlie nous raconte : « Mon papa dit qu’il faut toujours rester un enfant, que l’on soit grand ou petit. Et que pour qu’un enfant reste un enfant, il ne faut jamais lui couper les ailes. Non seulement c’est mieux pour voler, les ailes, mais c’est mieux pour rêver aussi. Et pour pouvoir visiter ses rêves. »...
Laurence Cazaux
janvier 2020
Le Matricule des Anges n°209
L' Étal
de Filip Forgeau
2004
Hanté par le rouge, un homme fait d’étranges rencontres, vit de cruelles séparations. Un monologue obsessionnel et sanglant. Dans L’Étal il est beaucoup question de tunnels, étroits comme des veines trop étroites pour contenir le sang qui y circule. Pas l’hémoglobine hollywoodienne et monochrome des séries Z et faits divers, mais notre sang, le vrai, organique, alimentaire, qui sent la chair fraîche puis la viande avariée, le sang qui appelle la vie, le sexe, la mort, le voyage. Le sang qui macule la planche à découper sur la couverture de L’Étal est indifféremment humain ou animal. Il est rouge. C’est le début de l’histoire. Dans l’univers réfracté par Filip Forgeau, il y a un homme qui regarde couler le...
Camille Decisier
novembre 2004
Le Matricule des Anges n°58