La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Gaïto Gazdanov

Ouvrages chroniqués

Le Retour du bouddha
de Gaïto Gazdanov
Dans deux romans, l’écrivain russe Gaïto Gazdanov, disparu en 1971, s’interroge sur les déchirures de l’exil et les impostures du réel. Présomption d’existence. La réalité n’est qu’une hypothèse, rassurante mais erronée. « Il n’y a rien de pire que de se fier aux apparences. On peut bâtir des affirmations dessus, mais seulement après avoir admis à l’avance leur caractère complètement arbitraire. » Écrivain russe, Gaïto Gazdanov réfute la présomption d’existence. Assaillis par une obscure tristesse, ses personnages soupçonnent la possibilité d’un autre monde, perçu lors de brèves intuitions. Étranger à lui-même, intrigué par les incohérences de sa destinée, le héros de son roman Le Retour du Bouddha éprouve ce pressentiment jusqu’au vertige. « Dès...
Pascal Paillardet
juin 2002
Le Matricule des Anges n°39
Chemins nocturnes
de Gaïto Gazdanov
2002
Dans deux romans, l’écrivain russe Gaïto Gazdanov, disparu en 1971, s’interroge sur les déchirures de l’exil et les impostures du réel. Présomption d’existence. La réalité n’est qu’une hypothèse, rassurante mais erronée. « Il n’y a rien de pire que de se fier aux apparences. On peut bâtir des affirmations dessus, mais seulement après avoir admis à l’avance leur caractère complètement arbitraire. » Écrivain russe, Gaïto Gazdanov réfute la présomption d’existence. Assaillis par une obscure tristesse, ses personnages soupçonnent la possibilité d’un autre monde, perçu lors de brèves intuitions. Étranger à lui-même, intrigué par les incohérences de sa destinée, le héros de son roman Le Retour du Bouddha éprouve ce pressentiment jusqu’au vertige. « Dès...
Pascal Paillardet
juin 2002
Le Matricule des Anges n°39
Eveils
de Gaïto Gazdanov
Gaïto Gazdanov décrit l’étrange destin d’un homme qui trouve dans le dévouement porté à l’autre sa plénitude existentielle. Eloge de la bonté. Curieux sentiment : on entre dans ce livre comme dans une vieille pièce meublée de toiles d’araignée, l’horizon est aussi bas que celui d’un terrier. On en sort, par miracle, les poumons oxygénés, ragaillardi par un doux zéphir. Le héros de ce conte, Pierre Fauré, appartient aux personnages chers à Emmanuel Bove : un hôte embarrassé dans un monde d’ennui, une victime consentante « d’un sort injuste et cruel » au point d’être « à jamais interdit d’accès à la vraie vie ». Comptable dans une petite société, il assiste passif aux mois qui passent, ne s’intéresse à rien -du reste les filles...
Philippe Savary
janvier 1999
Le Matricule des Anges n°25