La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Georges Bataille

Ouvrages chroniqués

L' Archangélique et autres poèmes
de Georges Bataille
2008
Nus comme la nuit et beaux comme la mort, les poèmes de foudre, de folie et d’effroi, de Georges Bataille. Des poèmes dont il est aussi la victime extasiée. Ces poèmes marient l’horreur d’être à la transgression, et incarnent littéralement « l’approbation de la vie jusque dans la mort », autrement dit l’érotisme tel que le conçoit et le définit Georges Bataille. Né d’un père syphilitique et aveugle, en 1897, mort en 1962, il a rédigé le programme de la sociéte secrète et de la revue Acéphale, fondé, avec Michel Leiris et Roger Caillois, le Collège de sociologie, et est l’auteur du Bleu du ciel, d’Histoire de l’œil, du Coupable… C’est dire combien L’Archangélique (dont la première parution remonte à 1944), et les autres poèmes qui...
Richard Blin
juillet 2008
Le Matricule des Anges n°95
La Sociologie sacrée du monde contemporain
de Georges Bataille
2005
La Sociologie sacrée du monde contemporain : soit cinquante-quatre feuillets interrompus au milieu d’une phrase, et qui constituent le corps (presque) entier, inédit, d’une conférence prononcée le 2 avril 1938 par Georges Bataille, dans le cadre du Collège de sociologie qu’il avait créé avec Roger Caillois et Michel Leiris. L’ambiance n’est pas vraiment à la fête : il s’agit, juste après Munich, de penser le monde contemporain et sa destinée. Ce qui se profile, et ce qui est déjà là : le nazisme bien sûr, mais aussi le bolchévisme et le fascisme. Bataille perçoit alors de façon fulgurante...
mars 2005
Le Matricule des Anges n°61