La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Giorgio Caproni

Ouvrages chroniqués

L' Œuvre poétique
de Giorgio Caproni
2014
L’Œuvre poétique complète de Giorgio Caproni, l’une des figures majeures de la poésie italienne du XXe siècle, démontre l’élégance sensualité savante de sa langue, nostalgique autant qu’athéologique. Né à Livourne en Toscane, en 1912, Giorgio Caproni garda de la condition modeste de ses parents l’attention presque pasolinienne, mêlée qu’elle fut à une mélancolie toute baudelairienne, aux gens de peu, ouvriers, jeunes enfants désœuvrés des faubourgs de Rome ou du port de Gênes. Une tendresse sans niaiserie, dans laquelle l’ironie se voulut sans sadisme, plutôt assez légère pour que s’y reconnaisse un enthousiasme lucide pour la puissance sans retenue de vies toutes données à leur dépense…, qui s’apparente à un mouvement naturel, au bruit discret de la bicyclette allant… La plupart des...
Emmanuel Laugier
juillet 2014
Le Matricule des Anges n°155
Le Mur de la terre
de Giorgio Caproni
Figure majeure de la poésie italienne, Giorgio Caproni explore avec une grave ironie les profondeurs de l’âme en traquant sans relâche l’absurde et l’absence. C’est violoniste que Giorgio Caproni (1912-1990) aurait voulu être : la vie en a décidé autrement et par défaut il s’est fait poète. Mais si la poésie est, aussi, de la philosophie mise en musique, il faut reconnaître qu’il a atteint son but. Parfois grâce, parfois amertume, tendresses de desperado céliniennes (il a traduit Mort à crédit), convalescences éphémères, éclairs… le havresac d’ancien résistant de Caproni est ample et généreux : il est presque miraculeux que l’un des plus grands poètes italiens du XXe siècle (également prosateur et critique littéraire1) ait su garder son lien...
Giovanni Angelini
septembre 2002
Le Matricule des Anges n°40