La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Giorgio Voghera

Ouvrages chroniqués

Cahiers d’Israël
de Giorgio Voghera
2005
Giorgio Voghera n’est pas un intellectuel consensuel. Cet Italien de confession juive a connu les lois raciales de la fin des années 1930 dans sa ville de Trieste. Il a été au contact des populations exilées volontaires en Palestine. Il a vécu les prémices de la réalisation du rêve sioniste et la naissance de l’État israélien. Ballotté par l’Histoire, il s’est affranchi des analyses a priori pour délivrer un récit personnel sur sa vie dans les kibboutz, dès la veille de la Seconde Guerre mondiale. Journal circonstancié, compte-rendu, catalogue de pensées, Voghera feint d’hésiter entre...
Franck Mannoni
juin 2005
Le Matricule des Anges n°64
En prison à Jaffa
de Giorgio Voghera
2003
Les relations qu’entretenait Giorgio Voghera avec l’écriture se révélèrent difficiles, ce dernier n’ayant jamais pu vraiment les assumer. Il publia son premier ouvrage et seul roman Il Segretto (Le Secret, Seuil 1996) à soixante ans et l’attribua à un habitant anonyme de Trieste, sa ville natale, avant d’en conférer la paternité à son propre père, Guido Voghera, professeur fort brillant dont la figure tutélaire de scientifique, de socialiste, de juif, admirateur de la psychanalyse semble énormément lui avoir porté ombrage. Le fils rata tous ses diplômes, devint gratte-papier dans une...
Dominique Aussenac
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45
Le Directeur général
de Giorgio Voghera
2003
Les relations qu’entretenait Giorgio Voghera avec l’écriture se révélèrent difficiles, ce dernier n’ayant jamais pu vraiment les assumer. Il publia son premier ouvrage et seul roman Il Segretto (Le Secret, Seuil 1996) à soixante ans et l’attribua à un habitant anonyme de Trieste, sa ville natale, avant d’en conférer la paternité à son propre père, Guido Voghera, professeur fort brillant dont la figure tutélaire de scientifique, de socialiste, de juif, admirateur de la psychanalyse semble énormément lui avoir porté ombrage. Le fils rata tous ses diplômes, devint gratte-papier dans une...
Dominique Aussenac
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45